LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vénus Khoury-Ghata et Caroline Boidé
Épisode 2 :

Libres amoureuses.

3 min
À retrouver dans l'émission

La semaine placée sous le signe de Ceija Stojka, déportée tzigane, accueillera d’autres voix comme celles de Vénus Khouri Ghata et Caroline Boidé, écrivant à quatre mains une prière (Kaddish) pour l’enfant à naitre.

Vénus Khoury-Ghata et Caroline Boidé
Vénus Khoury-Ghata et Caroline Boidé Crédits : Éditions Bruno Doucey / DanielMordzinski

A la tristesse ardente de Ceija Stojka dans ce conte édifiant de la nuit de noces, on peut opposer en réponse le poème érotique de Vénus Khouri Ghata. Resté inédit, réduit au silence, comme longtemps les souvenirs de Ceija Stojka, ce poème est pour Vénus l’un des plus sensuels qu’elle ait écrit, reliquaire d’un amour éperdu.

Ferme le jour        
fais taire ton corps et le feu        
qu’ils deviennent zone d’ombre        
Un enfant nous regarde à travers l’été.    Vénus Khoury-Ghata

Extrait de:

- Auschwitz est mon manteau et autres chants tziganes de Ceija Stojka - Éditions Bruno Doucey

- Kaddish pour l’enfant à naitre de Caroline Boidé & Vénus Khoury-Ghata Editions Bruno Doucey

-  Comme résonne la vie d’Hélène Dorion, Editions Bruno Doucey

Ceija Stojka (1933-2013) une artiste rom dans le siècle du 23 février au 20 mai 2018 à La maison rouge 10 boulevard de la bastille 75012 paris

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......