LE DIRECT
Valérie Rouzeau pose pour le photographe, le 06 décembre 2001 à Reims, dans le cadre du festival des Langagières
Épisode 4 :

L’amour continuera

3 min
À retrouver dans l'émission

Conclusion par un ancien poème de Valérie Rouzeau, "l’amour continuera ». Une merveille. Il est peu d’écritures masculines qui puissent porter cette force d’hymne et de ravissement.

Valérie Rouzeau pose pour le photographe, le 06 décembre 2001 à Reims, dans le cadre du festival des Langagières
Valérie Rouzeau pose pour le photographe, le 06 décembre 2001 à Reims, dans le cadre du festival des Langagières Crédits : FRANCOIS NASCIMBENI - AFP

"Dans sa richesse, l’écriture de Rouzeau nous rappelle que le poème est affaire de technique, de maîtrise des choix, de travail sur la langue, d’invention et de dette historique. Mais on aurait tort de considérer ce livre comme un exercice de style, un jeu gratuit ou de pure forme. Le poème est aussi, et d’abord, moyen de se colleter au réel, de le rendre un peu plus respirable et de s’en sortir sans être écrasé par lui. Une sorte de « parade », si on veut, plus ou moins « sauvage », mais dont la poète nous laisse toujours ici la « clé ». Antoine Emaz, notes de lecture pour Poézibao »

Je pense aux personnes dans ma vie merveilleusement je pense merveilleusement aux personnes de ma vie car je n'oublie personne personne et pas même moi je pense à tout le monde et m'y trouve comprise je pense à moi qui pense à vous et à merveille

Extrait de

Sens averse de Valerie Rouzeau éditions La table ronde

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......