LE DIRECT

Jacques Bonnaffé lit la poésie - page 12

Par Jacques Bonnaffé
du lundi au jeudi de 15h55 à 16h

Du lundi au jeudi, 5 minutes de lecture par Jacques Bonnaffé avec un poète différent chaque jour.

Patrick Laupin entend la rumeur libre. (2/4) : « Le dernier avenir »
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 01/05/2018

Les éditions la Rumeur libre ont publié l’oeuvre poétique complète, deux volumes de disparités formelles, et d’un même chant. Elles publient l’ensemble...

Patrick Laupin entend la rumeur libre. (1/4) : et réciproquement…
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 30/04/2018

Patrick Laupin est l’auteur de ce titre qui vaut à sa maison d’édition d’être «La Rumeur Libre». Un de ses axes de conviction est cette idée d’un aller-retour...

William Cliff à l’assaut (4/4) : Le ciel de Gembloux
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 26/04/2018

«Par deux fois déjà, William Cliff, Belge au beau nom de pirate, a fait halte au Dilettante, le temps d’y poser son sac, nous offrant, mains fiévreuses...

William Cliff à l’assaut (3/4) : Auteur d’allures
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 25/04/2018

«Cliff est un marcheur, un voyageur souvent atteint de mélancolie, du côté du café Kosmos à Munich ou de Saint-Nicolas-Waes en Belgique. L’enfance chez...

William Cliff à l’assaut (2/4) : Laudes mystiques
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 24/04/2018

William Cliff est sans cesse à l’étude des codes anciens, éblouissant réthoriqueur travaillant sur trame contemporaine : son sujet quotidien se trouve...

William Cliff à l’assaut (1/4) : Face à face, la vie même
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 23/04/2018

« Au Nord de Mogador » et « Matières fermées » sortis chez deux éditeurs différents, consacrent l’activité sans cesse en mouvement du poète belge William...

Sandra Moussempès - Ecole Paranormale Sup’ (4/4) : Emily & les Sunny girls
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 19/04/2018

Je me dis : la Terre est brève / L’Angoisse- absolue / Nombreux les meurtris, / Et puis après ? (Dickinson dans « car l’adieu c’est la Nuit).

Sandra Moussempès - Ecole Paranormale Sup’ (3/4) : Post Gravida, un album
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 18/04/2018

Issue d’une séance d’auto-fiction, le poème Post-gravida est tourné en adresse au père dans l’au-delà, une lettre d’enfant brutalement grandie.

Sandra Moussempès - Ecole Paranormale Sup’ (2/4) : Telle est en vision
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 17/04/2018

Scènes de film, nichées en nos mémoires d’ombres et de nuit, script d’un scénario invisible. La poésie opère un détachement des paroles, une légère distorsion...

Sandra Moussempès - Ecole Paranormale Sup’ (1/4) : Pour une bande son des songes
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 16/04/2018

Du verbatim au verbe intime par superposition de voix enregistrées aux voix nôtres dedans, par remontée des voix oubliées, off ou ressurgissantes, Sandra...

Roland Dubillard en rien tombé. (4/4) : Pleuvent les sons
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 12/04/2018

« Je suis tombé » à l’arrêt devant certains poèmes, qui se constituaient avec les sons, les frottements. Et généraient des images presque obsédantes, écriture...

Roland Dubillard en rien tombé. (3/4) : L’écorce terrestre
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 11/04/2018

On invite Jean-Pierre Chambon, sans boite à outils, sans bleu de scène. Arrimé à la vie avec son fil à plomb, marque «poésie», il bâtit une réflexion mouvante.

Roland Dubillard en rien tombé. (2/4) : Bonne vieille boite
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 10/04/2018

Cette fois nous piochons dans la « Boite à Outils » ! Celle qui fournit moins de solutions que de mystères, un clavier extensible pour Dubillard, qui va...

Roland Dubillard en rien tombé. (1/4) : Premières pages d’envol pur
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 09/04/2018

Sorti en Janvier 18, «Je suis tombé» est additionné de «la Boite à outils» (se réparerait-t-il d’être tombé ?), succédant à une précédente parution en...

Drôles d’oiseaux - Dominique Quélen (4/4) : Adieu Chanteurs
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
LE 05/04/2018

On se souvient des oiseaux, petits et grands, "uccellacci e uccellini", ils sont passés. On relie les traces de leur présence et la sensation persistante....

À venir dansDans    secondess

full_screenCreated with Sketch.