LE DIRECT

Après la victoire de la droite, quelle austérité pour l'Espagne ?

25 min
À retrouver dans l'émission

Après avoir remporté la majorité absolue au parlement, le chef du parti populaire et futur premier ministre espagnol Mariano Rajoy prévient qu'il n'y aurait pas de miracle et promets "un effort solidaire" pour faire "la guerre à la crise". Les électeurs ont choisi de sanctionner le gouvernement socialiste et se préparent à une cure d'austérité. Nous serons en ligne avec Cécile de Kervasdoué à Madrid.

Cette victoire de la droite ne semble pas vraiment rassurer les marchés.Les taux espagnols continuent de grimper ce matin et les places financières de chuter. La bourse de Madrid perdait plus de 2% en milieu de matinée. Forte chute également à Paris a notamment après la mise en garde de l'agence de notation Moody's sur le risque que représenterait sur la note de la France une hausse durable des taux obligataires.

La crise de la dette versus "Les Etats-Unis". Avec l'échec annoncé de la commission spéciale du congrès chargée d'examiner les moyens de réduire le déficit fédéral. Composée de 6 démocrates et de 6 républicains, ils étaient censés identifier quelque 1200 milliards d'économies sur dix ans. Explications de Marie Viennot .

Nous reviendrons sur la remontée des intentions de vote pour Nicolas Sarkozy au premier tour de la présidentielle. Le Chef de l'Etat sortant gagne 5 points et est crédité de 29 % juste derrière François Hollande qui en perd 9 à 30 %. Au second tour cependant, le candidat socialiste l'emporterait très largement avec 58 % contre 42. Analyse de Frédéric Métézeau .

Pour la troisième journée consécutive, des émeutes se poursuivent ce matin dans le centre du Caire. Elles auraient déjà fait plus d'une vingtaine de morts. Analyse de Claude Guibal.

Place Tahir, nuit du 19/11/11 :
Ouverture ce matin à Phnom Penh du procès de trois cadres politiques du régime khmer rouge. Les plus hauts responsables encore en vie du régime de Pol Pot (1975-79) sont accusés de génocide, crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Dossier suivi par Laure de Vulpian.

Le rapport annuel d'ONUSIDA. Un nombre record de 34 millions de personnes vivaient avec le VIH dans le monde en 2010, principalement en raison d'un meilleur accès au traitement qui a contribué à réduire le nombre de décès. Cela peut nourrir, selon ce rapport, l'espoir d'une possible fin de la pandémie. Compte rendu de Christine Moncla .

L'invité de la séquence interview : Denis Baupin membre d'Europe Ecologie les Verts, adjoint au Maire de Paris, chargé du développement durable et de l'environnement.

Intervenants
  • maire adjoint de Paris chargé de l'environnement, élu Europe Ecologie Les Verts (EELV)
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......