LE DIRECT

De la difficulté de trouver un travail pour les enfants d'immigrés

23 min
À retrouver dans l'émission

Les descendants d'immigrés d'Afrique sont trois fois plus au chômage que les Français de souche , un écart largement dû au niveau de diplôme, à l'origine sociale et au lieu de vie, mais dont une part reste "inexpliquée", selon un rapport de l'Insee rendu public mercredi.

Cinq ans après leur sortie du système scolaire, 11% des Français ayant des parents natifs de France sont au chômage, contre 29% des descendants d'immigrés d'Afrique, notent les auteurs de l'étude "Immigrés et descendants d'immigrés en France " .

Parmi ceux ayant un emploi, 74% des Français de souche ont un contrat à durée indéterminée (CDI) contre 67% des fils et filles d'Africains.

La première raison est liée au diplôme: 30% des descendants d'immigrés d'Afrique sortent du système scolaire sans diplôme ou avec au mieux le brevet des collèges, deux fois plus que les enfants de natifs.

Les critères sociaux n'expliquent que partiellement la différence dans l'accès à l'emploi. Le niveau de diplôme, l'origine sociale et le lieu de résidence "expliquent au moins 61% de l'écart entre le taux d'emploi des descendants d'immigrés d'Afrique" et les autres.

Hakim Kasmi revient sur les enseignements de cette étude :

Écouter
1 min
Les principaux enseignements de l'étude de l'INSEE
Immigrés et descendants d'immigrés en France
Immigrés et descendants d'immigrés en France Crédits : Radio France
INSEE - Logo
INSEE - Logo Crédits : Radio France
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......