LE DIRECT
Plusieurs centaines de milliers de Catalans, partisans de l'unité espagnole, défilent dans les rues de Barcelone, le dimanche 29 octobre.

A Barcelone, les défenseurs de l'unité espagnole défilent par milliers

9 min

Ils se définissent comme les représentants du bon sens face à la déraison des indépendantistes. Comme à Madrid vendredi, les unionistes espéraient mobiliser en masse ce dimanche pour montrer que les Catalans ne sont pas tous favorables à l'indépendance de la région.

Plusieurs centaines de milliers de Catalans, partisans de l'unité espagnole, défilent dans les rues de Barcelone, le dimanche 29 octobre.
Plusieurs centaines de milliers de Catalans, partisans de l'unité espagnole, défilent dans les rues de Barcelone, le dimanche 29 octobre. Crédits : Toni Albir - Maxppp

Une région qui déclare son indépendance, un pouvoir central qui prend des mesures de rétorsion. C'est aussi l'histoire du Kurdistan irakien. Le 25 septembre dernier un référendum d'autodétermination été organisé dans ce territoire du nord de l'Irak. Le oui l'avait emporté à plus de 90%. Bien décidé à garder la main, Bagdad avait envoyé ses troupes reprendre le contrôle des zones disputées. Vendredi dernier, un cessez-le-feu a finalement été décrété, des négociations entamées. Hier des représentants kurdes et irakiens se sont rencontrés pour décider des nouvelles frontières de la région autonome. Il n'y a pas eu d'accord définitif mais le dialogue semble avoir repris le pas sur les armes.

En Somalie, le siège de l'hôtel de Mogadiscio par un commando shebab a pris fin dans la nuit de samedi à dimanche. L' attaque avait commencé samedi après-midi par l'explosion de deux véhicules piégés, tuant au moins 29 personnes. Les Shebbab, en partie liés à Al Qaida, sont déjà à l'origine, il y a deux semaine, de l'attentat le plus meurtrier de l'histoire de la Somalie. Il avait fait 358 morts. Le président somalien, élu en février dernier, semble aujourd'hui incapable d'endiguer les attaques des Shebabs dans la capitale.

En France, la mobilisation contre le harcèlement sexuel prend une nouvelle ampleur. Une dizaine de rassemblements sont organisés ce dimanche sous la bannière #Meetoodanslarue. Ce mot dièse lancé sur tweeter et Facebook, dans le même esprit que #Balancetonporc, a permis à des milliers de femmes de témoigner de l'agression dont elles ont été victimes. Les organisatrices de cette journée de manifestation souhaite voir perdurer ce mouvement naissant.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......