LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Président de la République accompagné du ministre de l'Intérieur aux abords de l'Arc de Triomphe

Au lendemain d'une nouvelle mobilisation des "gilets jaunes" émaillée de violences, "le gouvernement n'a pas le droit à un 3e samedi noir" tonne le président du Sénat, Gérard Larcher

16 min

Edition largement consacrée aux observations et commentaires susceptibles d'éclairer cette colère qui parcourt le pays. Invité du journal, Jean-Baptiste Djebbari, député LaREM de Haute-Vienne et membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire.

Le Président de la République accompagné du ministre de l'Intérieur aux abords de l'Arc de Triomphe
Le Président de la République accompagné du ministre de l'Intérieur aux abords de l'Arc de Triomphe Crédits : Geoffroy VAN DER HASSELT - AFP

"Pas de changement de cap" martelait ce matin le porte parole du gouvernement. "Nous nous sommes plantés" ajoutait le ministre de l'Intérieur. Et Christophe Castaner de préciser : "nous nous sommes plantés quant à la pédagogie des réformes".

136 000 manifestants hier dans toute la France selon la place Beauvau.

La préfecture de police de Paris a livré ce matin les chiffres suivants : 421 interpellations, 378 gardes à vue, 133 blessés. Un manifestant est entre la vie et la mort. Un automobiliste est décédé la nuit dernière à Arles dans un bouchon consécutif à un barrage des "gilets jaunes".

Dans les autres titres de l'actualité 

La police israélienne recommande de nouveau l'inculpation pour corruption du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

A la fin de cette édition, "La face cachée du globe", signée Nabila Amel

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......