LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président Recep Tayyip Erdogan à son arrivée au Parlement turc, à Ankara, le 7 juillet 2018.

Plus de 18 000 fonctionnaires limogés en Turquie

10 min
À retrouver dans l'émission

Nouvelle purge massive en Turquie ce dimanche : plus de 18 000 fonctionnaires viennent d'être limogés, alors que le président turc doit prêter serment pour un nouveau mandat lundi.

Le président Recep Tayyip Erdogan à son arrivée au Parlement turc, à Ankara, le 7 juillet 2018.
Le président Recep Tayyip Erdogan à son arrivée au Parlement turc, à Ankara, le 7 juillet 2018. Crédits : Adem Altan - AFP

Deux ans après le coup d'Etat manqué, la Turquie n'en a pas fini avec les purges. Alors que le président Recep Tayyip Erdogan doit prêter serment lundi pour un nouveau mandat avec des pouvoirs très élargis, plus de 18 000 fonctionnaires viennent d'être limogés par un décret-loi. Toutes les institutions sont touchées mais plus particulièrement les forces de police. A Istanbul, les précisions d'Anne Andlauer.

Autres titres du journal

Au Nicaragua, le président Daniel Ortega seul et catégorique face à la contestation qui déchire le pays depuis plus de deux mois. Il vient de refuser d'organiser des élections anticipées.

Manifestation anti-gouvernentale à Managua, au Nicaragua, le 4 juillet 2018 : "il nous manque 300 Nicaraguayens", peut-on lire sur la pancarte.
Manifestation anti-gouvernentale à Managua, au Nicaragua, le 4 juillet 2018 : "il nous manque 300 Nicaraguayens", peut-on lire sur la pancarte. Crédits : Marvin Recinos - AFP

C'est une opération longue et risquée en Thaïlande : les plongeurs sont au travail depuis ce matin pour tenter de secourir douze enfants et leur entraîneur de football, bloqués dans une grotte depuis quinze jours.

En France, plus de la moitié des députés Les Républicains signent une tribune virulente contre la réforme constitutionnelle dans le Journal du Dimanche. Pour eux, c'est une attaque au "bazooka" contre les parlementaires.

Et puis, les livreurs à vélo veulent faire entendre leurs droits. En pleine Coupe du monde, ils dénoncent la précarité de leurs conditions de travail.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......