LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Hier soir, des feux d'artifice ont été tirés sur le commissariat de Champigny-sur-Marne, situé au cœur de la cité du Bois l'Abbé, quartier de rénovation urbaine. Aucun blessé n'est à déplorer.

Attaque d'un commissariat à Champigny-sur-Marne la nuit dernière par une quarantaine d'individus

15 min

Un commissariat de police attaqué à Champigny-sur-Marne en grande banlieue parisienne la nuit dernière. Une quarantaine d'individus sont arrivés armés de mortiers et de barres de fer pour s'en prendre à ce bâtiment situé au cœur d'une cité sensible.

Hier soir, des feux d'artifice ont été tirés sur le commissariat de Champigny-sur-Marne, situé au cœur de la cité du Bois l'Abbé, quartier de rénovation urbaine. Aucun blessé n'est à déplorer.
Hier soir, des feux d'artifice ont été tirés sur le commissariat de Champigny-sur-Marne, situé au cœur de la cité du Bois l'Abbé, quartier de rénovation urbaine. Aucun blessé n'est à déplorer. Crédits : @lecapricieux - AFP

Le commissariat de Champigny-sur-Marne, dans le Val de Marne, a été la cible d'une attaque cette nuit par une quarantaine de personnes. Les faits se sont déroulé dans la cité sensible du Bois l'Abbé. Il s'agit d'un quartier dit QRR, de rénovation urbaine. Les assaillants étaient munis de mortiers d'artifice et de barres de fer. Aucun d'entre eux n'a été arrêté. Des poubelles et des voitures ont été incendiées,  des véhicules de police ont été dégradés. Aucun blessé n'est à déplorer. 

En avril dernier, déjà, une trentaine d'individus s'en était pris à ce  commissariat, scénario identique en 2018. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin a réagi ce matin sur Twitter : "Les petits caïds n'impressionnent personne et ne décourageront pas notre travail de lutte contre les stupéfiants."

Les autres titres du journal

A Nantes, même porteurs du coronavirus, des membres du  service de réanimation du  CHU  continuent de travailler. Onze d'entre eux ont été testés positifs depuis le mois de mars. Et s'ils sont asymptomatiques, le haut conseil scientifique valide le fait qu'ils puissent encore être opérationnels.

Dans le Haut-Karabagh : le cessez-le feu humanitaire obtenu dans la nuit  de vendredi à samedi  reste très précaire. "Ce matin, la situation est plus calme que la veille" a estimé le dirigeant arménien à la tête de ce territoire séparatiste. Mais quelques heures auparavant,  des bombardements à Gandja, la deuxième ville de cette région ont fait sept morts et une trentaine de blessés du côté des civils. Bakou a prévenu que ses opérations militaires ne cesseraient définitivement qu'en cas de retrait arménien du Haut-Karabakh. L'Azerbaïdjan peut compter sur le soutien sans faille de la Turquie, qui a tout intérêt pour l’instant à la poursuite des combats.   

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......