LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Aucune décision n'est entérinée, répète Olivier Véran

De la prudence face aux rumeurs de reconfinement

15 min

La rumeur d'un confinement numéro 3 imminent enfle depuis le début du weekend. C'est une solution, avait prévenu cette semaine Olivier Véran, tout en précisant bien qu'un reconfinement dépendrait de la circulation du virus et de ses variants. Une prudence répétée ce matin.

Aucune décision n'est entérinée, répète Olivier Véran
Aucune décision n'est entérinée, répète Olivier Véran Crédits : Arthur Nicholas Orchard - AFP

Face au regain de l'épidémie de Covid, la question ne semble plus de savoir s'il y aura un reconfinement de la population, mais quand. Les indicateurs remontent à des niveaux atteints début décembre, avant l'instauration des couvre-feu. La pression dans les hôpitaux est de plus en plus forte avec 2 900 malades en services de réanimation. Et depuis qu'Olivier Véran a remis sur la table cette semaine l'option confinement -si la propagation de l'épidémie progresse, les rumeurs vont bon train. Ce dimanche pourtant, aucune confirmation du gouvernement. Au contraire, le mot d'ordre est rien n'est encore décidé. Eclairage de Laura Dulieu.

Les autres titres du journal

Au niveau de la campagne de vaccination, l'objectif du million de personnes vaccinées vient d'être franchi hier, avec une semaine d'avance sur le calendrier. De quoi conforter le gouvernement dans son choix d'ouverture progressive de la vaccination. Direction Israël d'ailleurs, qui s'est lancé dans un marathon le 20 décembre dernier. Déjà 2 million et demi de personnes ont reçu une injection soit un quart de la population. Et depuis hier, nouvelle étape : l'Etat Hébreux fait le choix de commencer à vacciner les adolescents. Précisions sur place, de notre correspondante Alice Froussard.

Au Portugal, les bureaux de vote ont ouvert ce matin dans un contexte sanitaire très restrictif. Les Portugais doivent élire aujourd'hui leur président alors que l'épidémie bat des records quotidiens et que le pays vit depuis dix jours et pour la deuxième fois sous un régime de confinement. Même si les sondages donnent l'actuel chef de l'Etat vainqueur (le conservateur modéré Marcelo Rebelo de Sousa), les yeux sont rivés le score attendu du candidat d'extrême droite, André Ventura. Le jeune député espère bien capitaliser sur une position anti-système. A Lisbonne, la correspondance de Marie-line Darcy.

Face à l'ampleur du phénomène de dénonciation de l'inceste en France ces dernières semaines, Emmanuel Macron s'est saisi hier du dossier. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le président de la République, promet de ne laisser "aucun répit aux agresseurs", et d'adapter le droit et les dispositifs de soutien aux victimes. Pour cela, une mission est confiée au ministre de la Justice Eric Dupond Moretti et au secrétaire d’Etat à l’enfance, Adrien Taquet. Les spécialistes de la question, du droit, ainsi que les associations de défense des victimes d'incestes seront consultés dès demain pour déboucher rapidement sur des propositions. Muriel Salmona, est psychiatre et présidente de l'association Mémoire traumatique et victimologie. Elle fera partie des personnes consultées la semaine prochaine.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......