LE DIRECT
Première conférence de presse de Valéry Giscard d'Estaing au Palais de l'Elysée le 25 juillet 1974, à Paris.

VGE le modernisateur

25 min

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à l'âge de 94 ans. Figure de proue du centre-droit, VGE aura distillé un style résolument moderne, incarné tout d'abord par sa jeunesse, mais aussi un agenda réformateur comme rarement la Ve République en aura connu.

Première conférence de presse de Valéry Giscard d'Estaing au Palais de l'Elysée le 25 juillet 1974, à Paris.
Première conférence de presse de Valéry Giscard d'Estaing au Palais de l'Elysée le 25 juillet 1974, à Paris. Crédits : William Karel / Gamma-Rapho - Getty

Son statut d'immortel ne l'aura donc pas empêché de voir les lourdes portes de l'Institution de France, où siège l'Académie française, s'ouvrir, la nuit dernière, pour le conduire vers l'ultime sortie, et sans la moindre mise en scène. Atteint du Covid-19, Valéry Giscard d'Estaing s'en est allé à l'âge de 94 ans. Un "Au revoir" solennel, toutefois, au regard des très nombreuses réactions politiques. Dès cette nuit, son lointain successeur, Emmanuel Macron, a rendu hommage à la mémoire d'un chef d'Etat dont "le septennat transforma la France". De son côté, le Premier ministre, Jean Castex, a lui salué ce matin "un homme de progrès" et de "liberté". "Pour des générations entières, il a fait souffler un grand vent de modernité sur la société française", a réagi pour sa part François Bayrou, qui non seulement fit avec lui ses premiers pas en politique mais fut également son successeur à la tête du parti UDF.  Pur produit de l'élite française, Valéry Giscard d'Estaing s'était imposé dans le paysage politique dès les débuts de la Ve République, en occupant différents postes ministériels avant de parvenir à conquérir l'Elysée.

Figure de proue du centre-droit, VGE aura distillé un style résolument moderne, incarné tout d'abord par sa jeunesse, mais aussi un agenda réformateur comme rarement la Ve République en aura connu.

Après son échec de 1981, Valérie Giscard d'Estaing ne parviendra jamais plus à s'imposer.

Deux chocs pétroliers viendront marquer d'une pierre noire son septennat.

Nous évoquerons aussi la vraie passion de VGE pour le continent noir, même si, en l'occurrence, ses frasques africaines seront, pour partie, responsables de son échec de 1981.

Invité de la rédaction à propos de l'ancien Président : Pascal Perrineau, politologue, professeur des Universités à Sciences Po et ancien directeur du CEVIPOF.

Écouter
14 min
"Sur certains thèmes, il a été visionnaire. En particulier sur la question européenne. C'était un Européen de toujours. Il disait déjà très jeune, au commencement de sa carrière ministériel, à 33 ans, qu'il croyait dans les Etats-Unis d'Europe"

.

Les autres titres de l'actualité

Une proposition de loi pour faciliter et sécuriser l'adoption est examinée depuis hier après-midi à l'Assemblée nationale.

A Hong Kong, les poursuites se multiplient contre les dissidents et détracteurs de Pékin.

Intervenants
  • Politologue et professeur des Universités à Sciences Po, ancien directeur du CEVIPOF
À venir dans ... secondes ...par......