LE DIRECT
Carlos Ghosn, arrêté pour la quatrième fois au Japon

Carlos Ghosn : retour à la case prison

24 min

Au Japon, Carlos Ghosn espérait sans doute en avoir fini avec la prison, depuis qu'il avait obtenu sa libération sous caution le mois dernier. Mais son interpellation, ce matin, par des enquêteurs du bureau des procureurs sur de nouveaux soupçons a remis les compteurs à zéro.

Carlos Ghosn, arrêté pour la quatrième fois au Japon
Carlos Ghosn, arrêté pour la quatrième fois au Japon Crédits : KAZUHIRO NOGI - AFP

Après trois mises en examen consécutives, 108 jours de garde à vue et de détention provisoire, mais aussi une libération sous caution contre la modique somme d'un milliard de yens, l'interminable feuilleton Carlos Ghosn nous aura offert, ce matin, son énième rebondissement. Même si celui-ci avait été, en partie, "spoilé" dès hier par la presse nippone, les images de l'ex tout puissant directeur général de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, arrêté au petit matin à son domicile, avant d'être placé dans une voiture aux fenêtres obstruées par des rideaux gris, pour le conduire directement vers les locaux du parquet de Tokyo, tournent depuis en boucle sur toutes les chaînes de la télévision japonaise. Il faut dire que ce nouveau "trailer" de L'affaire Ghosn", comme on l'appelle, tend à démontrer non seulement combien le nuage de malversations financières présumées qui l'entoure est épais, mais aussi susceptible de polluer, pendant de longs mois encore, l'image de l'ex-magnat de l'automobile.   

Déjà sous le coup de trois inculpations pour déclarations inexactes de revenus, le parquet de Tokyo soupçonne à présent Carlos Ghosn d'avoir violé ses obligations professionnelles et cherché à s'enrichir personnellement au détriment du constructeur Nissan, via un partenaire commercial de l'alliance à Oman, au Moyen-Orient. Il aurait utilisé ces fonds pour acheter un yacht et investir dans une société dirigée par son fils aux Etats-Unis.

Les autres titres de l'actualité

Quelques jours à peine après le massacre de quelque 160 habitants peuls au Mali, le Burkina Faso fait face lui aussi à des violences inter-ethniques.  62 personnes ont été tuées entre dimanche et mardi lors d’attaques terroristes suivies d’affrontements inter-communautaires.  

Nouvelle journée d'audience au procès d'Abdelkader Merah, le frère du tueur djihadiste Mohamed. Ce matin, leur mère était à nouveau entendue à la barre.   

Après avoir manifesté samedi dernier dans plusieurs villes de France, les professeurs des écoles sont à nouveau mobilisés depuis ce matin contre le projet de loi Blanquer.

L'invité politique de la rédaction : le député de la France insoumise François Ruffin, dont le film documentaire "J'veux du soleil" sur le mouvement des Gilets Jaunes est sorti en salle hier.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......