LE DIRECT
Le président de la République Emmanuel Macron (d) et le Premier ministre Edouard Philippe (g)

Quand le nouveau monde réfléchit au monde d'après

25 min

Comment relancer l'activité en France, plombée par la crise sanitaire et son corollaire, la récession ? Emmanuel Macron et Edouard Philippe réunissent aujourd'hui à l'Elysée syndicats et patronat en quête de solutions.

Le président de la République Emmanuel Macron (d) et le Premier ministre Edouard Philippe (g)
Le président de la République Emmanuel Macron (d) et le Premier ministre Edouard Philippe (g) Crédits : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP - AFP

"La réouverture des cafés, hôtels et restaurants signe le retour des jours heureux !". Voilà comment Emmanuel Macron saluait cette semaine, sur Twitter, le passage en phase 2 du déconfinment en France, synonyme d'un quasi retour à la normale. Et de fait, ce retour des jours heureux, le président l'avait déjà fixé, on s'en souvient, comme un objectif lors d'une allocution en pleine pandémie de coronavirus. Or l'expression n'avait pas été choisie au hasard, puisqu'elle faisait directement référence à l’intitulé du programme du Conseil National de la Résistance. Au point de s'interroger : cette formule répétée, donc, est-elle censée inaugurer un tournant politique radical ? Certains aimerait le croire, tant la crise actuelle ébranle aujourd'hui nos certitudes, à mesure qu'elle allume en rouge tous les indicateurs macroéconomiques. Ce matin encore, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin a prévenu que le gouvernement avait revu à la hausse sa prévision de déficit public pour 2020. 

Quoi qu'il en soit, c'est dans ce contexte qu'Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont prévu de réunir, cet après-midi, syndicats et patronat, en quête de solutions, notamment, pour préserver l'emploi durement touché par la récession. Et sur ce point, il y a fort à parier que les revendications syndicales, d'un côté, et patronales, de l'autre, risquent en effet d'être nombreuses mais plus encore divergentes, ce qui augure assez mal, a priori, de la possibilité de voir émerger rapidement le monde d'après.  Dès-lors, que faut-il espérer de cette réunion ? Doit-on s'attendre à un tournant dans le quinquennat d'Emmanuel Macron ?

Les autres titres de l'actualité

Les marchés sont suspendues aux annonces de la BCE, aujourd'hui, qui pourrait renforcer son arsenal monétaire face à la crise.

Un plan de relance historique en Allemagne. Le gouvernement a annoncé, hier, un gigantesque train de mesures de 130 milliards d'euros sur deux ans.

Jim Mattis, l'ex-ministre de la Défense de Donald Trump, est sorti hier de sa réserve avec un réquisitoire tonitruant contre le président des Etats-Unis, accusé de vouloir "diviser" l'Amérique secouée par un mouvement de colère historique.

Après l'incendie de Lubrizol, l'Etat montré du doigt par la commission d'enquête du Sénat.

La Cour européenne des droits de l'Homme a condamné aujourd'hui la France pour n'avoir pas pris de mesures suffisantes afin de protéger Marina, morte en 2009 à l'âge de 8 ans sous les coups de ses parents, après plus de six ans de sévices, et malgré un signalement de la directrice de son école à la justice.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......