LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une brèche dans la barrière de glace de Larsen C, sur la péninsule Antarctique.

Les dérèglements climatiques dans le rouge

25 min

Ce n'est malheureusement guère plus qu'une confirmation de ce que l'on redoutait déjà. Selon un rapport des Nations unies publié hier, 2018 a été la quatrième année la plus chaude jamais enregistrée et s'inscrit dans une tendance à long terme due, notamment, aux émissions de gaz à effet de serre.

Une brèche dans la barrière de glace de Larsen C, sur la péninsule Antarctique.
Une brèche dans la barrière de glace de Larsen C, sur la péninsule Antarctique. Crédits : STRINGER / BRITISH ANTARCTIC SURVEY - AFP

Après que l'Australie a vécu son mois de janvier le plus chaud jamais observé, c'est désormais au tour des Etats-Unis d'affronter, en ce mois de février, une vague de froid polaire, cette fois-ci, inédite depuis 20 ans. Or même s'il convient de ne pas céder à l'amalgame encore trop répandu entre prévisions météorologiques d'un côté et prédictions climatiques de l'autre, la multiplication aujourd'hui de ces phénomènes extrêmes témoigne, à tout le moins, d'un dérèglement environnementale. Et c'est, d'ailleurs, ce que vient à nouveau de démontrer le rapport de l'Organisation météorologique mondiale publié hier, dans lequel on apprend non seulement que les températures des quatre dernières années sont les plus élevées jamais enregistrées depuis 1850, mais aussi que l’année 2018 a été la quatrième la plus chaude depuis le début de l’ère industrielle. Cette étude vient donc confirmer, si toutefois il fallait encore s'en convaincre, une très nette tendance au réchauffement à long terme causée, en particulier, en raison des concentrations atmosphériques records de gaz à effet de serre.

Les autres titres de l'actualité

Le feuilleton Benalla n'en finit pas de rebondir. Matignon a confirmé hier avoir transmis des informations au parquet de Paris, au sujet de l'enregistrement révélé par Mediapart, conduisant à l'ouverture d'une enquête et à une tentative de perquisition controversée au siège du site d'information.    

Une nouvelle grève, aujourd'hui, à l'appel cette fois-ci du syndicat Force Ouvrière. La centrale entend protester contre la réforme de la Fonction publique. FO dénonce les suppressions de poste mais aussi le gel des salaires des fonctionnaires.   

Invité : Arnaud Viala, député Les Républicains de l'Aveyron.

Deux anciens otages français du groupe Etat islamique en Syrie témoignaient ce matin au procès de Mehdi Nemmouche pour la tuerie du musée juif de Bruxelles en 2014. Les deux hommes ont formellement reconnu le djihadiste français comme un de leurs geôliers.    

La Première ministre britannique Theresa May est arrivée à Bruxelles ce matin, dans l'espoir d'obtenir un nouveau compromis sur la question brûlante de la frontière irlandaise. Et ce malgré le refus pour l'instant de l'UE de renégocier l'accord de retrait du Royaume-Uni.   

La Maison Blanche a nommé David Malpass comme candidat au poste de président de la Banque mondiale. Un choix controversé s'agissant de ce proche de Donald Trump connu pour ses critiques acerbes des institutions internationales.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......