LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les partisans du président américain, Donald Trump, au Capitole le 6 janvier 2021

États-Unis : la sidération

25 min

Alors que le Congrès devait avaliser officiellement la victoire du démocrate Joe Biden, l’inimaginable s'est produit hier : une insurrection qui s'est soldée par le décès d'une femme et de trois autres personnes.

Les partisans du président américain, Donald Trump, au Capitole le 6 janvier 2021
Les partisans du président américain, Donald Trump, au Capitole le 6 janvier 2021 Crédits : SAUL LOEB - AFP

Se peut-il que les scènes inimaginables vues hier à Washington décrivent bien la capitale de la première puissance mondiale ? Rarement, la sidération avait autant saisi l'Amérique, encore sous le choc ce matin, après l'invasion la veille du Capitole, temple de la démocratie, par des centaines de partisans de Donald Trump, interrompant ainsi la session du Congrès, laquelle devait confirmer la victoire du président élu, Joe Biden. Alors, évidemment, après une mandature que l'on qualifiera, a minima, de tumultueuse, nombreux sont ceux à considérer que cette fin de règne crépusculaire n'est au fond que l'épilogue tristement logique de quatre années nourries de contre-vérités et parcourues par l’aveuglement. Reste, toutefois, ces images aussi invraisemblables que violentes, à l'intérieur du majestueux bâtiment situé au cœur de la capitale fédérale et qui marqueront d'une pierre noire l'histoire de la démocratie américaine. 

Avant d'évoquer les conséquences possibles de l'ultime coup de force d'un milliardaire aux abois, nous noterons que ce qui était censée être une simple formalité avant de tourner à l'insurrection, comprenez la certification de l'élection de Joe Biden à la Maison Blanche, a fini par être confirmée au milieu de la nuit.

Invité de la rédaction : Paul Reen, Président de Republicans in France, l'antenne française du Parti républicain américain.

Écouter
7 min
Paul Reen : "Ce qui s'est passé hier est une honte, un désastre, et tous les républicains sont fâchés avec cela."
Dégâts dans les couloirs du Capitole après la violente intrusion de dizaines de militants trumpistes ce mercredi.
Dégâts dans les couloirs du Capitole après la violente intrusion de dizaines de militants trumpistes ce mercredi. Crédits : Olivier Douliery - AFP
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres de l'actualité

Plusieurs Etats autoritaires n'ont pas manqué de vouloir tirer profit du spectacle offert hier par la démocratie américaine.

Alors que chaque jour bat le record de la veille, la région de Tokyo va être de nouveau placée sous état d’urgence, en raison d’une augmentation inédite de cas de Covid-19 dans l’archipel.   

En Suède, les autorités ont opté pour un nouveau revirement de leur stratégie atypique et controversée face au coronavirus. 

Le Premier Jean Castex et son ministre de la Santé, Olivier Véran, tiendront cet après-midi une conférence de presse pour tenter à nouveau de défendre la stratégie vaccinale du gouvernement.

Dans une tribune signée, ce matin, 200 artistes du cinéma, du théâtre, de la littérature et de la musique se disent prêts à se faire vacciner : un "acte citoyen", selon-eux, pour "sortir de l'impasse". 

Intervenants
  • président de Republicans in France, l'antenne française du Parti républicain américain
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......