LE DIRECT
Le président de la République, Emmanuel Macron

L'itinérance minée d'Emmanuel Macron

25 min

L'exécutif s'est efforcé aujourd'hui de désamorcer la polémique suscitée par les propos d'Emmanuel Macron sur Philippe Pétain. Le gouvernement a assuré qu'aucun hommage ne serait rendu samedi au chef de Vichy.

Le président de la République, Emmanuel Macron
Le président de la République, Emmanuel Macron Crédits : LUDOVIC MARIN / POOL - AFP

En inaugurant dimanche dernier un long périple, pourtant minutieusement préparé, censé tout à la fois célébrer le centenaire de l'Armistice et restaurer son image de président impopulaire (ainsi qu'en témoigne les enquêtes d'opinion successives), Emmanuel Macron imaginait-il à quel point il se préparait à emprunter un chemin miné ? Déjà contraint de manœuvrer parmi les tranchées béantes ouvertes par des automobilistes et des retraités en colère, voilà qu'hier son itinérance a tourné, qui plus est, à la querelle mémorielle. En jugeant "légitime" d'inclure Philippe Pétain dans un hommage samedi aux Invalides aux chefs militaires de la Grande Guerre, les propos du chef de l'Etat ont déclenché l'indignation, en particulier, du Crif (le Conseil représentatif des institutions juives de France). Et ce n'est certainement pas son concept du "en même temps" appliqué au maréchal déchu ("je ne pardonne rien mais je ne gomme rien de notre histoire") qui aura suffit à éteindre la polémique. Du coup et pour venir en aide au chef de l'Etat, lequel semble s'être tiré lui-même une balle dans le pied, l'exécutif a procédé hier à une vaste opération de déminage.

Les autres titres de l'actualité

Le congrès de l'Assemblée des départements de France s'est ouvert aujourd'hui et pour deux jours à Rennes. L'occasion de pointer à nouveau du doigt la quasi rupture entre l'exécutif et les collectivités territoriales.

A l'assemblée nationale, les parlementaires examinent trois textes budgétaire en même temps. Hier, le gouvernement a notamment confirmé la cible de 2,6% de déficit public pour 2018. En revanche, son objectif de croissance est jugé difficile à atteindre par le Haut Conseil des finances publiques.    

Asia Bibi, la chrétienne dont la Cour suprême pakistanaise a annulé la condamnation à mort pour blasphème contre l'islam, a enfin été libérée hier et placée en lieu sûr au Pakistan.

Une fusillade dans un bar-discothèque du sud de la Californie a fait 12 morts hier soir lors d'une fête d'étudiants.

Invité politique : Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées.

Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, le jeudi 8 novembre 2018.
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, le jeudi 8 novembre 2018. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
  • Ministre déléguée auprès de la ministre des Armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......