LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'impact du Covid-19 sur la pauvreté dans le monde

Covid-19 : jusqu'à 150 millions de personnes supplémentaires dans l’extrême pauvreté d'ici à 2021

25 min

La Banque mondiale lance un cri d'alarme : la pandémie de Covid-19 risque de faire basculer jusqu’à 150 millions de personnes dans l’extrême pauvreté.

L'impact du Covid-19 sur la pauvreté dans le monde
L'impact du Covid-19 sur la pauvreté dans le monde Crédits : Gustavo Izus, Tatiana Magarinos - AFP

C'est l'une des multiples conséquences dramatiques de la pandémie de Covid-19, dont on mesure chaque jour un peu plus combien une catastrophe de cette nature devrait nous inciter, sinon nous obliger, à changer, urgemment, nos manières à la fois de penser et d'agir. 

Pour la première fois, depuis plus de vingt ans, le taux mondial d'extrême pauvreté devrait augmenter en 2020, selon un rapport de la Banque mondiale

Rien que pour cette année, la pandémie devrait ainsi précipiter quelques 100 millions de personnes supplémentaires dans l'extrême pauvreté, comprenez obligés d'assurer leur subsistance avec moins d'1,6 euro par jour. Un chiffre vertigineux et qui devrait encore continuer à augmenter l'an prochain, pour s'élever à 150 millions. 

Un recul historique, le pire revers enregistré depuis des décennies.  

En réalité, la faute n'en revient pas uniquement à la crise du Covid-19, mais aussi aux conflits armés, ainsi qu'au dérèglement climatique. Quoi qu'il en soit, ce rapport nous apprend plusieurs choses et, notamment, sur le profil de ces nouveaux pauvres : plus urbains et mieux éduqués.

Les autres titres de l'actualité

La pandémie se poursuit avec la propagation du virus, et notamment en Europe, où les mesures de restrictions se multiplient. C'est le cas, en particulier, en France, où les villes de Lyon, Grenoble et Saint-Étienne pourraient probablement basculer, dès ce soir, en alerte maximale.  

A Herblay, dans le Val d'Oise, deux policiers en mission de surveillance, ont été violemment agressés, hier soir, roués de coups et blessés par balle par des inconnus.   

C'est aujourd'hui que les députés examinent un proposition de loi visant à allonger le délai légal pour recourir à l'avortement.  

Alors que le ministre des outre-mer, Sébastien Lecornu, est attendu aujourd'hui en Nouvelle-Calédonie, les indépendantistes déclarent qu'ils demanderont un troisième scrutin sur l'accession à la pleine souveraineté.

Malgré l'intensification des efforts diplomatiques pour tenter d'éviter un embrasement dans le Caucase, les combats se poursuivent dans et autour de la région du Haut-Karabakh.  

L'invité de la rédaction : Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains du Pas-de-Calais.

Écouter
5 min
Pierre-Henri Dumont : "Moi, je milite pour la suppression de la primaire."
Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains du Pas-de-Calais, le 8 octobre 2020
Pierre-Henri Dumont, député Les Républicains du Pas-de-Calais, le 8 octobre 2020 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......