LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson (à gauche) avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (à droite) et le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, le 17 octobre 2019

Brexit : un accord trouvé in extremis à Bruxelles

25 min

Un accord entre Boris Johnson et la Commission européenne vient d’être trouvé concernant le Brexit. A Londres, cet accord n'est toujours pas accepté par le parti irlandais allié de Boris Johnson, le DUP.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson (à gauche) avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (à droite) et le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, le 17 octobre 2019
Le Premier ministre britannique Boris Johnson (à gauche) avec le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (à droite) et le négociateur en chef de l'UE pour le Brexit, Michel Barnier, le 17 octobre 2019 Crédits : Kenzo Tribouillard - AFP

A Bruxelles, un accord sur le Brexit vient d’être trouvé, c'est ce qu'ont annoncé il y a quelques minutes, Boris Johnson et Jean-Claude Junker, un accord "équilibré" selon les uns et les autres. Le texte reste à être approuvé par le Conseil Européen qui débute cet après midi. Précisions depuis Bruxelles de Marie-Pierre Vérot.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

A Londres, où nous irons également, cet accord n'est toujours pas accepté par le parti irlandais allié de Boris Johnson, le DUP. Pour l’instant, rien ne permet donc de crier victoire, c'est toujours le problème de la frontière irlandaise qui coince.

Crédits : Sabrina BLANCHARD, Cécilia SANCHEZ - AFP

Les autres titres du journal

Nous irons en Irak également où se trouve Jean-Yves le Drian. Le ministre des Affaires étrangères négocie le transfert et le jugement en Irak des djihadistes français partis en Syrie et retenus prisonniers par les Kurdes. Ces mêmes Kurdes qui doivent affronter l'assaut donné par la Turquie depuis une semaine dans le nord de la Syrie.

Mike Pence, le vice président américain, a été dépêché à Ankara avec pour mission d'obtenir un cessez-le-feu sur ce même terrain. En attendant, sur le terrain, les civils vivent dans la plus grande confusion. Reportage de Mathieu Mondoloni.

En France, nous reviendrons sur l'appel à la grève des salariés de Michelin, qui s’apprête à fermer son site de la Roche-sur-Yon, en supprimant plus de 600 emplois. Le groupe de pneumatique avait pourtant promis de maintenir l'activité en échange de modifications horaires de ses employés.

L'Assistance Publique Hôpitaux de Paris révèle qu'elle a dû fermer 900 lits faute de postes pourvus. Les infirmières et infirmiers ne se bousculent pas pour venir travailler dans les hôpitaux parisiens, à cause de la faiblesse des salaires.

Enfin, notre invité sera Jean Leonetti, maire d'Antibes, ex président par intérim du parti Les Républicains.

Écouter
6 min
Jean Leonetti : "Chez Les Républicains, on est capable de remplir les salles, on n'est pas capable de remplir les urnes"
Jean Leonetti
Jean Leonetti Crédits : S.Theme - Radio France
Intervenants
  • Député UMP des Alpes Maritimes Président de la FDF ( Fédération hospitalière de France)
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......