LE DIRECT

CumEx, nouveau scandale d'évasion fiscale. Ou comment faire avec ou sans ... dividendes

25 min

Un nouveau scandale d'évasion fiscale. Plusieurs Etats de l'Union européenne ont perdu quelque 55 milliards d'euros, à cause d'un vaste montage financier impliquant des traders, des avocats et des banques.

Crédits : Arne Dedert / dpa - Getty

« L'histoire secrète du casse du siècle ». L'enquête révélée, ce matin, par nos confrères du journal Le Monde, conjointement avec 18 autres médias européens, fait état d'une gigantesque fraude, le plus grand scandale fiscal de l’histoire de l’Allemagne, voire de l'Europe. 

Au total, pas moins de cinquante-cinq milliards d’euros ont été subtilisés en 15 ans à plusieurs Etats européens, par des financiers opérant en bande organisée sur les marchés. Traders, courtiers, avocats, mais aussi banques et fonds de placements (dont certaines des plus grandes institutions financières de la planète), ont participé à des degrés divers à ce montage financier inédit, tant par sa forme que par son ampleur. Une collusion d'intermédiaires, telle que le directeur de l'administration fiscale allemande lui-même aujourd'hui parle de "crime organisé". 

Les autres titres de l'actualité

La Crimée toujours sous le choc après la tuerie organisée dans un lycée technique. Hier, un élève a tué 19 personnes avant de se donner la mort. Pour l'heure, le mobile de ce massacre reste toujours inconnu.    

L'émissaire de l'ONU pour la Syrie jette l'éponge. Staffan de Mistura a annoncé qu'il quitterait fin novembre ses fonctions "pour raisons personnelles", après quatre années d'une mission qui, plus que jamais, semble relever de l'impossible.  

Jean-Luc Mélenchon est entendu depuis ce matin dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre. Le chef de file de La France insoumise continue de dénoncer une "justice à deux vitesses" enclenchée contre lui, dans le cadre de deux enquêtes ouvertes par le parquet de Paris.    

Le gouvernement s'apprêterait à faciliter la création de péages urbains dans les grandes agglomérations françaises. Objectif : limiter la circulation automobile et lutter contre la pollution et les nuisances environnementales.     

Invité du journal : le député de Haute Corse Jean-Félix Acquaviva, membre du 8e et tout nouveau groupe né à l’Assemblée nationale « Libertés et Territoires ».

Jean-Félix Acquaviva, député de Corse "Libertés et Territoires" et membre du collectif écolo transpartisan, le 18 octobre 2018
Jean-Félix Acquaviva, député de Corse "Libertés et Territoires" et membre du collectif écolo transpartisan, le 18 octobre 2018 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
  • député de Corse "Libertés et Territoires" et membre du collectif écolo transpartisan
À venir dans ... secondes ...par......