LE DIRECT
Scène de crime à Hanau, en Allemagne, après qu'au moins neuf personnes ont été tuées dans deux fusillades.

L'Allemagne victime du terrorisme d'extrême droite

25 min

Après la double fusillade de la nuit dernière en Allemagne, la justice évoque ce matin un crime probablement xénophobe. 9 morts personnes, au total, ont été tuées. Quant à l'auteur présumé de l'attaque, il a été retrouvé mort à son domicile.

Scène de crime à Hanau, en Allemagne, après qu'au moins neuf personnes ont été tuées dans deux fusillades.
Scène de crime à Hanau, en Allemagne, après qu'au moins neuf personnes ont été tuées dans deux fusillades. Crédits : Patrick Hertzog - AFP

Si l'Allemagne a été la cible, ces dernières années de plusieurs attaques djihadistes, c'est bien désormais la menace d'un terrorisme d'extrême droite qui inquiète le plus les autorités. Quelques jours, seulement, après le démantèlement d'un groupuscule qui préparait des attentats contre des musulmans, des demandeurs d'asile et des responsables politiques, cette nuit, le pays a, donc, de nouveau été saisi d'effroi, après une double fusillade qui a fait 9 morts à Hanau, près de Francfort. L'auteur présumé de cette attaque, dont le corps sans vie a depuis été retrouvé à son domicile, a tiré une première fois dans un bar à chicha du centre-ville, avant de récidiver dans un deuxième établissement d'un quartier périphérique. Le suspect est un citoyen allemand, de 43 ans, lequel revendiquait, visiblement, des positions d'extrême droite. Ce qui fait dire, ce matin, aux autorités, qu'il s'agit bien d'un acte xénophobe.

Les autres titres de l'actualité

Les dirigeants des Vingt-Sept se réunissent aujourd'hui à Bruxelles pour un Conseil extraordinaire qui s'annonce tendu. Il faut dire que les divergences sur la définition du budget pluriannuel de l'UE, désormais orpheline du Royaume-Uni, apparaissent particulièrement marquées. 

Le Premier ministre tunisien a présenté, hier, la composition d'un nouveau gouvernement. Reste à savoir si cela suffira à mettre fin à la crise politique qui dure depuis quatre mois.

Airbus a annoncé, hier, son intention de supprimer plus de 2.300 postes dans ses activités de défense et spatiales, en raison du ralentissement des commandes et du report de plusieurs contrats.

Depuis ce matin les hommages se multiplient pour saluer la mémoire de Jean Daniel. Fondateur du Nouvel Observateur, grande figure à la fois du journalisme mais aussi de la gauche, Jean Daniel est décédé à l'âge de 99 ans.   

Dixième journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations contre la réforme des retraites, aujourd'hui. Ou quand les opposants au projet de loi tentent, tant bien que mal, de maintenir la flamme de la contestation.  

L'invité politique de la rédaction : Damien Abad, député de l'Ain et Président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale.

Écouter
6 min
Damien Abad : "(Sur les retraites, à droite), on a fait le choix du sérieux, de la crédibilité, de la responsabilité."
Intervenants
  • député Les Républicains de l'Ain, président du groupe LR à l'Assemblée nationale

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......