LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Avocat en grève lors d'une journée justice morte à Nancy devant la cité judiciaire de Nancy. Détail. Gros plan.

Les robes noires, à leur tour, dans la rue

25 min

"Journée morte" des barreaux, aujourd'hui, contre le projet de réforme de la justice débattu à l'Assemblée. Une mobilisation renforcée après que la ministre de la Justice a créé la surprise en annonçant sa volonté de réformer par ordonnances la justice des mineurs.

Avocat en grève lors d'une journée justice morte à Nancy devant la cité judiciaire de Nancy. Détail. Gros plan.
Avocat en grève lors d'une journée justice morte à Nancy devant la cité judiciaire de Nancy. Détail. Gros plan. Crédits : Thierry COLIN - Radio France

A chaque jour qui passe, et à mesure que se ramassent à la pelle les motifs de la révolte, la palette des couleurs de cet automne de protestation semble décidément s'enrichir d'une nouvelle teinte. Après les gilets jaunes, les blouses blanches, les écharpes tricolores, aujourd'hui, c'est au tour des robes noires de se mobiliser dans toute la France, à la veille de l'adoption prévue du projet de réforme de la justice à l'Assemblée nationale. Quand les avocats, vent debout depuis des mois, dénoncent une justice "déshumanisée" servant une "logique purement comptable", la garde des Sceaux assure, pour sa part, vouloir moderniser une institution à bout de souffle, avec des tribunaux engorgés et des prisons surpeuplées. Et puis cette fronde pourrait, également, se nourrir de l'annonce surprise hier à l'Assemblée de la ministre de la Justice, sur un sujet hautement sensible : pour la première fois, Nicole Belloubet a fait part de sa volonté d'utiliser son projet de loi en cours d'examen pour réformer, par ordonnances, la justice des mineurs.

Les autres titres de l'actualité

Au sixième jour de mobilisation des gilets jaunes, les autorités semblent de plus en plus inquiètes. Du moins c'est ce que laisse entendre le repositionnement, ce matin, du gouvernement après que le ministre de l'Ecologie a finalement choisi de tendre à la main à la proposition de la CDFT d'organiser des états généraux de la transition énergétique.   

Yves Veyrier, nouveau secrétaire général de Force Ouvrière. A 60 ans, le membre le plus ancien du bureau confédéral a été élu ce matin à la tête du troisième syndicat français, après la démission de Pascal Pavageau.   

Crédits : Visactu

Au Japon, en revanche, on attend toujours le nom du successeur de Carlos Ghosn. Le conseil d'administration du géant de l'automobile, Nissan, se réunit aujourd'hui pour limoger son emblématique président, détenu pour des malversations présumées.   

Le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio, exclu toute possibilité de modifier le budget de 2019 de son pays avant les élections parlementaires européennes.

L'interview politique : Sébastien Jumel, député communiste de Seine-Maritime.   

Sébastien Jumel, député communiste de Seine-Maritime. le 22 novembre 2018
Sébastien Jumel, député communiste de Seine-Maritime. le 22 novembre 2018 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......