LE DIRECT
Le leader nord coréen Kim Jong Un (g) et le président russe Vladimir Poutine (d)

La Russie, nouvel acteur dans le dossier nord-coréen

25 min

En pleine impasse diplomatique avec Washington sur la question du nucléaire, Kim Jong-un s'est employé ce matin à raviver les "liens historiques" entre Moscou et Pyongyang, lors de son premier sommet avec un Vladimir Poutine, désireux de s'impliquer davantage sur le dossier nord-coréen.

Le leader nord coréen Kim Jong Un (g) et le président russe Vladimir Poutine (d)
Le leader nord coréen Kim Jong Un (g) et le président russe Vladimir Poutine (d) Crédits : ALEXANDER ZEMLIANICHENKO / POOL - AFP

Son nom en russe signifie "maître de l'Est" et c'est donc là, dans la ville portuaire stratégique de Vladivostok, considérée comme la fenêtre de la Russie sur l'Asie, que le président Vladimir Poutine et son homologue nord-coréen Kim Jong Un se sont rencontrés, ce matin, pour la première fois. Une rencontre inédite, même si les relations entre Moscou et Pyongyang ne datent pas d'hier puisqu'elles remontent à l'ère soviétique, plus exactement lorsque l'URSS a choisi d'installer dans la péninsule un certain Kim Il Sung, le fondateur de la République populaire démocratique de Corée et grand-père de l'actuel dirigeant ; un homme qui, en l'occurrence, excellait notamment dans l'art de jouer sur la rivalité sino-soviétique, pour obtenir des concessions de ses deux puissants voisins.   

 ans plus tard, si la Russie revient ainsi dans le jeu nord-coréen, ça n'est pas seulement du fait de sa proximité avec un régime dont elle partage, toujours et encore, un niveau de personnalisation extrême du pouvoir. A travers cette rencontre, quand Moscou espère se tailler une place importante dans un dossier dominé aujourd'hui par Pékin et Washington, la Corée du Nord, elle, entend démontrer qu’elle possède d’autres options que celle d’être ballotté entre la Chine et les Etats-Unis. Ou quand tout est affaire de rééquilibrage.

Les autres titres de l'actualité

Le Sri Lanka encore sous le choc des attentats de dimanche dernier. Le pays a été de nouveau saisi par la peur aujourd'hui après qu'une explosion a été entendue, ce matin, aux abords d'un tribunal de la banlieue de Colombo.    

Le mouvement de contestation au Soudan a bien l'intention de maintenir la pression sur les dirigeants militaires. L'opposition appelle à une "marche d'un million" de personnes aujourd'hui pour réclamer un transfert rapide du pouvoir à une administration civile.

Moment de vérité pour Emmanuel Macron.  Le chef de l'Etat livrera ce soir ses réponses au grand débat, pour tenter d'éteindre la crise des Gilets jaunes et relancer son quinquennat à un mois des élections européennes.    

L'invité politique de la rédaction : Frédéric Péchenard, vice-président du Conseil régional d’Île-de-France et candidat Les Républicains pour les élections européennes.

Louant sa présence physique impressionnante, sa voix gouailleuse et son élégance, tout le monde du cinéma français a rendu hommage, ce matin, à l'acteur Jean-Pierre Marielle, décédé à l'âge de 87 ans.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......