LE DIRECT
Le président Emmanuel Macron en visite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Coronavirus en France : "Devant nous, une crise qui arrive..."

25 min

"On a devant nous une crise, une épidémie qui arrive... On va devoir l'affronter au mieux". Déclaration, ce matin, du président Emmanuel Macron à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière, où un homme contaminé par le nouveau coronavirus est décédé cette semaine.

Le président Emmanuel Macron en visite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.
Le président Emmanuel Macron en visite à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Crédits : MARTIN BUREAU / POOL / AFP - AFP

Parce qu'il n'y a, sans doute, pas pire combat que celui qu'on mène contre un ennemi insaisissable, l'épidémie mondiale de coronavirus continue d'alimenter, aujourd'hui encore, toutes les spéculations, les craintes, bien sûr, mais aussi les incertitudes, voire, parfois, les incompréhensions. Plusieurs exemples laissent, en effet, perplexes.  Le cas de la France, tout d'abord, où les autorités sanitaires cherchent toujours à déterminer, ce matin, l'origine mystérieuse de la contamination de deux patients infectés, dont l'un est décédé et qui, l'un comme l'autre, n'avaient pas voyagé dans des régions jugées à risque. Et puis même si l'on comprend bien la nécessité de ne pas céder à la panique, on est, parfois, surpris par certaines décisions : alors même que les autorités ont décidé que les deux grandes fêtes hivernales et populaires de la Côte d'Azur (en l'occurrence, le carnaval de Nice et la Fête du Citron à Menton), n'iront pas jusqu'à leur terme, comment dès-lors ne pas s'interroger de la venue à Lyon, hier soir, de milliers de supporters italiens ? Etant entendu, par ailleurs, que tous les Français revenant de Lombardie ou de Vénétie sont priés, pour leur part, de rester chez eux. Bref, c'est ainsi que les critiques sur la gestion de la crise par le gouvernement commencent, donc, à monter et notamment du côté des oppositions pour dénoncer "l'incohérence" supposée de ses décisions. D'où, d'ailleurs, la convocation ce matin à Matignon, des chefs de partis et présidents de groupes parlementaires pour faire le point sur la situation.

Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

Le coronavirus se propage désormais bien au-delà de la Chine. L'Italie est aujourd'hui le pays européen le plus touché par l'épidémie avec 12 morts et près de 400 personnes contaminées. Quant à l'Iran, le pays est devenu le deuxième foyer de contagion le plus important au monde.

L'Inde reste ébranlée aujourd'hui par les violences inter-communautaires qui ont fait 33 morts à New Delhi.

Le Premier ministre espagnol a entamé un dialogue avec les séparatistes de Catalogne, pour tenter de désamorcer une crise dont dépend, en réalité, son maintien au pouvoir.   

60 millions de consommateurs publie, ce matin, une enquête intitulée "SNCF : tout déraille", pointant le "manque de transparence" sur les tarifs des billets de train.

A l'occasion du Salon de l'agriculture, l'aquaculture fait partie des nouvelles tendances alimentaires et de consommation.

L'invité politique de la rédaction : Jérôme Fourquet, directeur du département opinion et stratégies d'entreprise de l'Institut de sondages IFOP.

Intervenants
  • analyste politique, directeur du département opinion et stratégies d’entreprise de l'institut de sondages IFOP.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......