LE DIRECT
Le ministre italien de l'Intérieur et chef de la Ligue (extrême-droite) Matteo Salvini

Quand l'Italie synthétise dans la loi (in)sécurité et immigration

25 min

L'Italie a adopté hier soir un décret-loi sur la sécurité, dont la finalité n'est autre que de venir durcir la politique d'immigration voulue par le chef de la Ligue d'extrême droite Matteo Salvini.

Le ministre italien de l'Intérieur et chef de la Ligue (extrême-droite) Matteo Salvini
Le ministre italien de l'Intérieur et chef de la Ligue (extrême-droite) Matteo Salvini Crédits : ALBERTO PIZZOLI - AFP

A en croire la presse de gauche de la péninsule, c'est probablement la loi la plus raciste de ces 15 dernières années en Italie. Hier, le ministre de l’Intérieur d’extrême droite, Matteo Salvini, ne cachait d'ailleurs pas son "immense satisfaction", après que la Chambre des députés a adopté le décret qui porte son nom et qui aura réussi le tour de force, a priori, de faire passer une loi pour ce qu'elle n'est pas : présentée comme au service de la sécurité, ce texte est pour l'essentiel dirigé contre les migrants.  Il prévoit, entre autres choses, une procédure d’urgence afin de pouvoir expulser tout demandeur se montrant "dangereux". Et l'on pourrait ainsi multiplier les exemples tendant à prouver que ce décret loi ne vise donc qu'un seul objectif : durcir la politique d’immigration.

Les autres titres de l'actualité

A la veille de l'ouverture du sommet du G20, Donald Trump doit arriver ce soir à Buenos Aires. Un sommet au cours duquel l'impulsif président américain ne devrait pas manquer de mettre la pression sur ses homologues, à la fois chinois et russes.   

Bien qu'inflexible sur la hausse des taxes sur le carburant, le gouvernement entend faire la preuve qu'il reste ouvert au dialogue. C'est ainsi que ce matin Edouard Philippe a entamé pour deux jours une série de consultations des corps intermédiaires afin de préparer la fameuse "grande concertation de terrain " promise par Emmanuel Macron, face à la fronde des "Gilets jaunes".    

Eux dénoncent, à leur tour, la baisse du pouvoir d'achat mais aussi les réductions d'effectifs. Eux, ce sont les électriciens et gaziers d'EDF qui sont appelés à faire grève aujourd'hui. 

Comment mieux concilier activité économique et utilité sociale ? Le gouvernement présente aujourd'hui un "Pacte de croissance de l'économie sociale et solidaire" extrêmement attendu dans ce secteur, qui pèse pas moins de 10% du PIB en France.    

L'interview politique du jeudi : Jordan Bardella, porte-parole du Rassemblement National et conseiller régional d'Île-de-France.

Intervenants
  • Porte-parole du Rassemblement National, Conseiller régional d'Île-de-France élu en Seine-Saint-Denis, tête de liste du Rassemblement national aux Européennes
À venir dans ... secondes ...par......