LE DIRECT
Des élèves et des enseignants se réunissent au lycée Aragon de Muret, en hommage à Samuel Paty

Vigilance sanitaire et sécuritaire : une rentrée des classes très particulière

24 min

La rentrée scolaire de ce lundi aura été marquée du sceau de la mort de Samuel Paty.

Des élèves et des enseignants se réunissent au lycée Aragon de Muret, en hommage à Samuel Paty
Des élèves et des enseignants se réunissent au lycée Aragon de Muret, en hommage à Samuel Paty Crédits : LIONEL BONAVENTURE - AFP

De retour au travail ou à l'école, les Français sont donc entrés, ce matin, dans le vif de leur nouveau quotidien de reconfinement allégé, avec notamment une rentrée très particulière pour plus de 12 millions d'élèves. C'est, en effet, la grande nouveauté de ce reconfinement : contrairement au printemps dernier, les écoles, collèges et lycées restent ouverts, mais soumis à un protocole renforcé. Outre des limitations de déplacement, à la cantine ou dans la cour de récréation, le port du masque sera désormais obligatoire pour les élèves dès 6 ans. Vigilance sanitaire oblige. 

Mais, si cette rentrée semblait si particulière, c'est aussi parce qu'elle aura été marquée par l'hommage rendu à Samuel Paty, ce professeur assassiné à la veille des vacances de la Toussaint, pour avoir montré des caricatures de Mahomet dans un cours sur la liberté d'expression. Dans la plupart des établissements scolaires a été observé ce matin une minute de silence, parfois, précédée d'une séquence pédagogique.

Les autres titres de l'actualité

Dans le concert de protestations anti-françaises dans le monde arabe, s'agissant de la défense de la laïcité et de la liberté d'expression, il est un pays qui a choisi, au contraire, de prendre la défense du président Emmanuel Macron : les Emirats arabes unis.

Invité de la rédaction : Alex Alber, enseignant chercheur en sociologie à l’université de Tours, l'un des trois co-auteurs d'une enquête sociologique intitulée Un impossible travail de déradicalisation, publiée aux éditions érès. Entretien en longueur avec également les deux autres co-auteurs, Joël Cabalion et Valérie Cohen, à découvrir ici.

Écouter
5 min
Alex Alber : "On a été saisi par l'ampleur des désaccords au sein des personnels du centre de déradicalisation de Pontourny"

Tandis que le gouvernement multiplie les messages de fermeté sur les contours du nouveau confinement, le Premier ministre Jean Castex a exclu, hier soir, toute nouvelle dérogation pour les petits commerces. De quoi alimenter la colère des commerçants indépendants mais aussi des maires.

En Côte d'Ivoire, le président Alassane Ouattara devrait sans surprise être réélu pour un troisième mandat controversé.

À venir dans ... secondes ...par......