LE DIRECT
Une explosion lors d'un raid aérien israélien sur la ville de Gaza.

Fragile cessez-le-feu dans la bande de Gaza

25 min

Le calme est revenu ce matin dans la bande de Gaza, à la faveur d'un cessez-le-feu annoncé par les Palestiniens. Voilà qui met un terme au plus grave accès de violence avec Israël depuis des années, mais sans aucun règlement à long terme en vue.

Une explosion lors d'un raid aérien israélien sur la ville de Gaza.
Une explosion lors d'un raid aérien israélien sur la ville de Gaza. Crédits : MAHMUD HAMS - AFP

Parce que les violences du weekend dans la Bande de Gaza et le sud d’Israël ont non seulement fait voler en éclat le cessez-le-feu conclu il y a plusieurs semaines en vertu duquel l'Etat hébreu et le Hamas négociaient une trêve, mais également parce qu'avec près de 30 morts cette nouvelle poussée de fièvre a fait redouté un quatrième conflit entre les parties depuis 2008, l'arrêt des hostilités entré en vigueur, tôt ce matin, apparaît plus fragile que jamais. Certes, le fracas des armes a effectivement cessé avant la levée du jour. Pour autant, aucune confirmation n'a été obtenue du côté israélien. Par ailleurs, en l'absence persistante de toute reconnaissance de l'existence d'Israël par le Hamas comme de tout horizon politique pour une paix négociée, l'incendie a beau a voir été circonscrit, ce matin, le feu menace de reprendre à tout moment.   

Car cet affrontement a vite fait de relancer aujourd'hui le débat en Israël d’une solution militaire contre Gaza. Le premier ministre défend une politique modérée de négociations indirectes avec le Hamas, pour tenter de préserver le calme. Mais à proximité de l’enclave, les habitants, eux, témoignent de leur raz le bol et d’un esprit pour le moins radical.

Les autres titres de l'actualité

Donald Trump a annoncé hier une nouvelle hausse de droits de douane sur près de 200 milliards de dollars de produits chinois, au risque de faire capoter les discussions commerciales avec Pékin.  La Chine qui assure, cependant, que les négociations restent à l'ordre du jour.   

Les grands-parents de deux enfants malades et blessés, âgés de 3 et 4 ans, retenus avec leur mère djihadiste dans un camp du Kurdistan syrien ont décidé de saisiir la Cour européenne des droits de l'Homme. Ils veulent obtenir la condamnation de la France qui refuse de les rapatrier.

L'ouverture d'un procès fleuve cet après-midi. Le procès de l'affaire France Télécom doit durer jusqu'au 12 Juillet. Dix ans après une vague de suicides sans précédent, 7 prévenus dont l'ancien patron de l'entreprise, Didier Lombard, comparaissent à partir d'aujourd'hui.    

C'est un nouveau cri d’alarme sur l’extinction des espèces et le déclin de la faune comme de la flore. Les experts de l'ONU sur la biodiversité ont dévoilé ce matin une évaluation mondiale des écosystèmes, qui vient s’ajouter à l’abondance de preuves sur le rythme dramatique auquel la nature s’éteint.   

A trois semaines des élections européennes, le sprint final est engagé. La France alignera 33 listes au total, un record.

L'invité de la rédaction : Frédéric Michaud, directeur des études chez OpinionWay.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......