LE DIRECT
Capture d'écran d'une vidéo publiée le 2 janvier 2018 par le groupe islamiste Boko Haram, montrant le chef de l'organisation Abubakar Shekau.

Nigeria : Boko Haram vs Iswap

25 min

La mort annoncée du chef de Boko Haram, Abubakar Sheku, vient acter la montée en puissance d'un autre groupe sanguinaire l'Iswap.

Capture d'écran d'une vidéo publiée le 2 janvier 2018 par le groupe islamiste Boko Haram, montrant le chef de l'organisation Abubakar Shekau.
Capture d'écran d'une vidéo publiée le 2 janvier 2018 par le groupe islamiste Boko Haram, montrant le chef de l'organisation Abubakar Shekau. Crédits : Handout / AFP / BOKO HARAM - AFP

Donné déjà pour mort à trois reprises, il avait depuis cultivé son sentiment de toute puissance en réapparaissant, systématiquement, dans des vidéos à grand renfort de sarcasmes mégalomaniaques. Mais hier, deux semaines après des informations faisant, à nouveau, état de sa disparition, la légende du revenant a fait long feu. Celui qui par ses yeux écarquillés et son rire sardonique avait, durant plus de dix années, donné au monde l'image d'un chef islamiste fanatique, Abubakar Shekau, s'est lui-même donné la mort en déclenchant un explosif pour échapper aux combattants d'un groupe jihadiste rival, issu d'une scission avec Boko Haram, l'Iswap.  

Rappelons que depuis qu'il avait pris la tête de Boko Haram, en 2010, Abubakar Shekau avait participé à l'expansion sanglante de son groupe en ordonnant, notamment, l'enlèvement de jeunes adolescentes, mais aussi des attentats-suicides perpétrés par des enfants. Or c'est justement le massacre de civils musulmans qui lui avait valu, en 2016, d'être désavoué par l'Organisation Etat Islamique, pourtant elle-même rompue aux méthodes violentes. Toujours est-il que depuis cette date, sa faction historique, Boko Haram, était entrée en rivalité avec l'Iswap, l'Etat islamique en Afrique de l'Ouest. Et en ce sens, la mort hier d'Abubakar Shekau, vient donc acter la montée en puissance de ce groupe jihadiste qui semble, désormais, non seulement sur le point d'absorber les combattants de Boko Haram mais également de prendre possession de ses anciens territoires dans le nord-est du Nigeria.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres de l'actualité

Au Mali, le colonel putschiste Assimi Goita a été officiellement investi ce matin "Président de la Transition".

Muna et Mohammed al-Kurd, les deux célèbres blogueurs et militants palestiniens, devenus des icônes de la lutte contre l’expansion des colons israéliens, ont finalement été libérés.

En Allemagne, les enfants de 12 à 17 ans peuvent désormais se faire vacciner, après la levée aujourd'hui de l'ordre de priorité.

Le projet de loi bioéthique sera à nouveau discuté à l’Assemblée nationale à partir de cet après-midi, avec sa mesure phare : l’ouverture de la PMA pour toutes. Mais pas seulement puisque le projet gouvernemental prévoit aussi une délicate réforme de la filiation et de l'accès aux origines.

En France, Jean-Luc Mélenchon renouerait-il avec la polémique ? Quoi qu'il en soit, les propos du chef de file de La France Insoumise, faisant un lien entre terrorisme et élection présidentielle, suscitent depuis l'indignation de très nombreux responsables politiques.    

Comme chaque lundi, nous nous intéresserons à une région dans la perspective des prochaines élections. Aujourd'hui direction PACA. Notre invité : Frédéric Ganneval, fondateur de l’Institut de sondage ArteNice et expert en opinion publique. Il répond à Antoine Marette :

Écouter
6 min
Frédéric Ganneval : "Pour l'instant, Thierry Mariani a toutes les chances de l'emporter en cas de triangulaire et le plafond de verre dont on a longtemps parlé est prêt à exploser si ce n'est déjà le cas."
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......