LE DIRECT
Une infirmière à l'hôpital du district de Xuhui, à Shanghai.

Coronavirus, le décompte infernal

24 min

L'impact du coronavirus "sera sévère sur la croissance française en 2020" et touchera aussi l'emploi, a déclaré ce matin Bruno Le Maire.

Une infirmière à l'hôpital du district de Xuhui, à Shanghai.
Une infirmière à l'hôpital du district de Xuhui, à Shanghai. Crédits : HECTOR RETAMAL - AFP

C'est un décompte infernal. A chaque jour qui passe, l'épidémie de coronavirus vient se rappeler à notre plus mauvais souvenir de la veille : 914 nouvelles contaminations et 27 décès enregistrés en seulement 24 heures. Ou quand le bilan total frôle désormais les 110 000 cas d'infection recensés dans 99 pays et territoires, dont 3.819 mortels. En France, deuxième pays le plus affecté en Europe, après l'Italie, l'Hexagone compte 1.126 personnes contaminées depuis la fin janvier et 19 morts, tous âgés de plus de 60 ans et/ou atteints d'autres pathologies qui les fragilisaient.   

Face à cette situation exceptionnelle, les autorités françaises se préparent au passage au stade 3 de l'état d'alerte, qui devrait survenir dans les prochains jours. Le cas échéant, l'objectif ne sera plus d'enrayer la propagation du virus mais d'en atténuer les conséquences.  Pour l'heure, la France a commencé cette semaine avec déjà un certain nombre de mesures musclées : tous les rassemblements de plus de 1.000 personnes sont désormais interdits et les écoles des zones les plus touchées sont aujourd'hui fermées (dans l'Oise, le Haut-Rhin, une partie du Morbihan ainsi que la ville d'Ajaccio).  De son côté, le ministre Bruno Le Maire a prévenu ce matin : l'impact du coronavirus sera sévère sur la croissance française en 2020. Dès-lors, comment combattre le virus sans paralyser le pays ?

Les autres titres de l'actualité

Pour éviter une saturation du système hospitalier, le gouvernement a décidé d'élargir le recours à la télémédecine.

L'épidémie a provoqué un nouvel effondrement des marchés boursiers, ce lundi, affolés par une chute historique du cours du pétrole.

Le président turc est attendu ce lundi à Bruxelles pour y aborder la question migratoire avec les dirigeants de l'Union européenne.  Plusieurs pays "volontaires" du bloc des 27 envisagent de prendre en charge 1.500 enfants migrants bloqués sur les îles grecques.    

Dans la province d'Idleb, les premières victimes de cette guerre sans fin sont comme souvent les civils, et notamment les enfants.

Deux policiers de Seine-Saint-Denis, acquittés en première instance sont rejugés en appel, depuis la semaine dernière à Paris, pour des violences commises en 2013 et au cours de laquelle une mère de famille, blessée par un éclat de grenade, avait perdu un œil.   

A une semaine du premier tour des élections municipales, invité de la rédaction : Bruno Cautrès, politologue et chercheur au CEVIPOF.

Écouter
5 min
Bruno Cautrès : "On aurait pu avoir davantage de machine à voter dans les bureaux de vote .'"
Bruno Cautrès, politologue et chercheur au CEVIPOF, le 9 mars 2020.
Bruno Cautrès, politologue et chercheur au CEVIPOF, le 9 mars 2020. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
  • politiste, chercheur CNRS au Cevipof, professeur à Sciences Po Paris

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......