LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Carcasse de voiture carbonisée après l'incendie à Paradise, aux Etats-Unis

Paradise ou l'enfer des flammes

25 min

Les incendies qui frappent la Californie depuis quatre jours sont les plus destructeurs de l’histoire de cet Etat. Au moins 31 personnes ont trouvé la mort et plus de 200 autres sont toujours portées disparues.

Carcasse de voiture carbonisée après l'incendie à Paradise, aux Etats-Unis
Carcasse de voiture carbonisée après l'incendie à Paradise, aux Etats-Unis Crédits : JOSH EDELSON - AFP

Au moins 31 morts, des centaines de disparus et partout les mêmes images de désolation : les décombres encore fumants des maisons réduites en amas de cendres et de métal tordu, les carcasses de voitures abandonnées rongées par les flammes. L'incendie qui depuis jeudi dernier ravage le nord et le sud de la Californie est le plus destructeur de l'histoire de la région : 45 000 hectares partis en fumée. Alors que les vents violents chauds et secs se sont levés, 8 000 pompiers sont actuellement mobilisés. Les autorités estiment qu'il faudra en tout trois semaines pour maîtriser complètement les flammes. Quoi qu'il en soit, près de Sacramento, là-bas, l'enfer des flammes risque notamment de faire oublier et pour de nombreuses années son nom à la ville de "Paradise", où plus de 7000 bâtiments ont d'ores et déjà été consumés.

Les autres titres de l'actualité

Une opération des forces spéciales israéliennes à Gaza s'est conclue hier, par la mort d'un officier et de sept Palestiniens. De quoi raviver les tensions, après un récent accord qui devait pourtant contribuer à restaurer le calme dans l'enclave et empêcher une nouvelle guerre.  

Des combats particulièrement meurtriers font rage depuis ce matin dans la ville portuaire de Hodeida, dans l'ouest du Yémen. Au même moment, Washington, Londres et l'ONU font toujours pression sur l'Arabie saoudite pour que la coalition qu'elle dirige cesse enfin les hostilités. 

La première édition du Forum de Paris sur la paix qui s'est ouvert hier se poursuit jusqu'à demain, cette fois-ci, sans les chefs d'Etat et de gouvernement mais en présence des organisations qui travaillent sur le terrain pour éviter les conflits.   

En France, tous les syndicats des personnels de l'Education appellent à la grève aujourd'hui pour dénoncer les suppressions de postes prévues par le gouvernement.  

A la Cour d'Assises de Bobigny s'ouvre la dernière semaine du procès de Georges Tron et Brigitte Gruel accusés de viol.     

La fin de cette longue semaine de commémoration autour du centenaire de l'armistice : invité du journal, Philippe Moreau-Chevrolet, communicant et président de MCBG Conseil. 

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......