LE DIRECT

Des armes françaises sont bien utilisées dans le conflit au Yémen

20 min

Des armements "made in France" font-ils feu en ce moment même sur le Yémen, y compris sur des zones où résident des civils ? C'est ce qui semble ressortir des "Yemen Papers"

Quelle est la responsabilité de la France dans la guerre au Yémen ? La question n'est pas seulement morale, politique ou juridique. Elle vise d'abord à savoir combien d'armes vendues par la France à l'Arabie Saoudite ont potentiellement tué de civils (hommes, femmes et enfants) ? Et combien d'autres encore ont possiblement participé à cette méthode de guerre aussi démoniaque que morbide visant à affamer les civils ? Ce matin, les révélations de la cellule investigation de Radio France, en partenariat avec Disclose, démontrent non seulement que 35 civils sont morts dans 52 bombardements à portée de canons français, mais que les armes vendues par la France contribueraient, par ailleurs, à laisser mourir de faim des millions de Yéménites.  Une note "confidentielle" de la Direction du renseignement militaire datée du 25 septembre 2018 révèle, pour la première fois, ce que le gouvernement français s’efforce de dissimuler depuis le début de ce conflit il y a 4 ans : une liste détaillée, tableaux et cartes de la région à l’appui, des armes françaises impliquées dans la guerre au Yémen.

Les autres titres de l'actualité

Dans un contexte de montée des partis nationalistes en Europe, la victoire hier des sociaux-démocrates aux élections législatives en Finlande n'est pas franchement de nature à rassurer.  0,2 petits points seulement les séparent du parti d'extrême droite. Une situation qui risque de compliquer les tractations politiques à venir pour la formation d'un gouvernement de coalition.   

Cinq mois après le début de la crise des "Gilets jaunes", Emmanuel Macron annoncera ce soir à la télévision les "premières mesures concrètes" issues du "grand débat" national qui doivent lui permettre de lancer l'acte II de son quinquennat et ce à quelques semaines d'élections européennes à valeur de test.    

Trois établissements scolaires sensibles de la région parisienne inaugurent, ce matin, un nouveau dispositif, celui des brigades de sécurité dans les lycées franciliens.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......