LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des professeurs qui font la grève de la surveillance se réunissent devant le lycée Guist' hau de Nantes pendant l'épreuve de philosophie du bac, le 17 juin 2019

Des épreuves du bac philo dans un contexte de conflit social

25 min

Les syndicats appelaient à une grève de la surveillance pour protester contre la réforme du bac. Selon le ministère, le taux de participation à ce mouvement est de 2,54% Nous ferons le tour des sujets proposés avec Adèle Van Reeth, la productrice des Chemins de la philosophie, sur France Culture.

Des professeurs qui font la grève de la surveillance se réunissent devant le lycée Guist' hau de Nantes pendant l'épreuve de philosophie du bac, le 17 juin 2019
Des professeurs qui font la grève de la surveillance se réunissent devant le lycée Guist' hau de Nantes pendant l'épreuve de philosophie du bac, le 17 juin 2019 Crédits : Franck Dubray / Ouest France - Maxppp

C'est le jour J pour les 740 000 candidats au baccalauréat. Pour les candidats des bacs généraux et technologiques, c'est la philosophie qui inaugure les réjouissances. Les lycéens du bac professionnel débutent eux avec l'épreuve de français. Beaucoup de stress souvent pour ces jeunes gens. Pas tous jeunes d'ailleurs : le plus âgé d'entre eux a 77 ans ! A ce stress, que beaucoup de bacheliers ont connu, s'ajoute celui cette année de la grève. Pour la première fois depuis 2003, des syndicats de professeurs appelaient à un grève de la surveillance pour protester contre la réforme du bac. A midi, le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse communiquait un taux de participation global à ce mouvement de 2,54%.

Parmi les questions sur lesquelles les lycéens ont planché pendant quatre heures ce matin :   

- Est-il possible d’échapper au temps ? La morale est-elle la meilleure des politiques ?  Le travail divise-t-il les hommes ? La pluralité des cultures fait-elle obstacle à l’unité du genre humain ?  Reconnaître ses devoirs, est-ce renoncer à la liberté ?  Seul ce qui peut s'échanger a-t-il de la valeur ?  Les lois peuvent-elles faire notre bonheur ?

Écouter
2 min
Les premières corrections d'Adèle Van Reeth
Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

La République en marche espère bien gagner des mairies en mars prochain. Le parti macroniste va dévoiler tout à l'heure les premières investitures dans les villes clefs. Nous en parlerons avec l'invité du journal de 12h30, le secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, Adrien Taquet.   

Adrien Taquet, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, le 17 juin 2019
Adrien Taquet, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé, le 17 juin 2019 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France

Christophe Castaner lance aujourd'hui une réflexion sur le maintien de l'ordre. Le ministre de l'Intérieur promet de tout mettre sur la table. Mais il continue de contester l'existence de violences policières.   

Dans l'actualité internationale, le gouvernement chinois réaffirme son soutien à la dirigeante de l'exécutif de Hong-Kong. Une initiative qui n'a pas apaisé la contestation. Hier, une manifestation massive a rassemblé près de 2 millions de personnes dans l'ex-colonie britannique redevenue chinoise en 1997.

Intervenants
  • secrétaire d’État auprès de la ministre des Solidarités et de la Santé
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......