LE DIRECT
Une patiente reçoit le vaccin Pfizer/BioNTech Covid-19 à l'hôpital de Chartres

Covid-19 : accélération de la vaccination en France sur fond de pénurie

25 min

La vaccination contre le Covid-19 est élargie, depuis ce matin, à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, mais aussi aux personnes présentant des pathologies à "haut risque".

Une patiente reçoit le vaccin Pfizer/BioNTech Covid-19 à l'hôpital de Chartres
Une patiente reçoit le vaccin Pfizer/BioNTech Covid-19 à l'hôpital de Chartres Crédits : JEAN-FRANCOIS MONIER - AFP

Faut-il y voir l'effet d'un premier couvre-feu vespéral, étendu ce weekend à l'ensemble du territoire métropolitain ? Toujours est-il que les Français semblent de plus en plus impatients d'échapper à leur vie monastique, devenue un modèle de confinement, au point d'avoir visiblement retrouvé la foi dans la vaccination. Selon un sondage, publié hier, ils seraient désormais 54% à y être favorables. C'est 15 points de plus que le mois dernier. Et c'est surtout une majorité. 

Or voilà que depuis ce matin cette vaccination, jusque-là réservée à certains publics prioritaires, est accessible non seulement aux plus de 75 ans, mais aussi aux personnes présentant des pathologies à "haut risque". De sorte que ce lundi ce sont près de 6,5 millions de personnes qui sont appelées à se faire vacciner.  Sauf que le ministre de la Santé, Olivier Véran, a lui d'ores et déjà pris les devants en invitant à la "patience". Et pourquoi ? Parce que les doses du précieux sérum n'arrivent encore que très progressivement. Ce qui a le don d'agacer, notamment, les élus locaux.

Les autres titres de l'actualité

Sanofi annonce vouloir supprimer 400 postes dans sa branche recherche et développement. Le groupe français qui n'a toujours pas mis son vaccin à disposition.

La Martinique et la Guadeloupe durcissent, à partir d'aujourd'hui, leurs conditions d'entrée sur leur territoire. 

Invité de la rédaction : Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du tourisme, des Français de l'étranger et de la Francophonie.

Le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne dans son bureau du ministère des Affaires étrangères le 10 octobre à Paris
Le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne dans son bureau du ministère des Affaires étrangères le 10 octobre à Paris Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Écouter
6 min
Jean-Baptiste Lemoyne : "Heureusement pour ces territoires [Antilles, Réunion], les vacances de Noël ont permis néanmoins à une économie touristique de tourner un peu. Mais aujourd'hui la sécurité sanitaire doit primer."

Une attention redoublée doit être portée aux variants. (...) Un premier cas du variant sud-africain a été détecté à La Réunion, un autre à Mayotte, et par conséquent, les mesures ont été prises pour faire en sorte qu'on limite l'expansion de ce phénomène. Des mesures très strictes effectivement, parfois une suspension des liaisons maritimes et aériennes dans le cas de Mayotte. Ce sont des mesures dures mais nous en avons besoin pour lutter avec efficacité contre ces variants.

Veolia ne vendra pas les 29,9% qu'il détient au capital de Suez, après que ce dernier a annoncé avoir obtenu le soutien des fonds Ardian et GIP.

Dans la "charte des principes" présentée aujourd'hui à l'Elysée, le Conseil français du culte musulman s'engage à lutter contre l'islam politique et les ingérences étrangères.

Quand la plupart des grandes économies restent en récession, du fait de la pandémie, la Chine annonce pour sa part un PIB positif pour 2020.   

Au lendemain d'une arrestation rocambolesque décriée en Occident, l'opposant russe Alexeï Navalny a été convoqué, ce matin, dans un commissariat pour se prononcer sur son placement en détention.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......