LE DIRECT
Des "gilets jaunes" manifestent près de Bordeaux.

La mobilisation des "gilets jaunes" se poursuit

25 min

Au troisième jour de mobilisation des "gilets jaunes", de nouveaux blocages ont lieu dans toute la France. De son côté, le gouvernement martèle sa volonté de tenir son cap sur la fiscalité écologique frappant les carburants.

Des "gilets jaunes" manifestent près de Bordeaux.
Des "gilets jaunes" manifestent près de Bordeaux. Crédits : NICOLAS TUCAT - AFP

Si le gouvernement pariait, sans doute, sur un essoufflement de la mobilisation des gilets jaunes, notamment à la faveur du retour au travail, c'est visiblement raté. Pour la troisième journée consécutive, des opérations de blocage ciblant principalement des autoroutes mais aussi des dépôts pétroliers ont toujours cours ce matin. Evidemment, on est très loin des 290.000 manifestants comptabilisés samedi dernier sur plus de 2.000 sites. Ce lundi, un peu plus d'une centaine d'actions seulement étaient recensées, un peu partout dans l'hexagone. Il faut dire que la détermination de certains se heurte, bien souvent, à l'intervention des forces de l'ordre. 

De son côté, même s'il dit avoir entendu la "colère", la "souffrance" et le "sentiment d'abandon" des manifestants, le Premier ministre Edouard Philippe n'en reste pas moins inflexible et assure qu'il tiendra "le cap".    

Invité : Jérôme Sainte Marie, politologue, président de la société d’études et de conseil PollingVox, spécialisée dans les enjeux d'opinion.

Jérôme Sainte-Marie, président de l'institut PollingVox
Jérôme Sainte-Marie, président de l'institut PollingVox Crédits : Nathalie Lopes - Radio France

Les autres titres de l'actualité

Carlos Ghosn, président de Nissan, a été arrêté ce matin à Tokyo. Le constructeur japonais d'automobiles le soupçonne d'avoir déclaré des revenus inférieurs au montant réel, pendant de nombreuses années.    

La crise politique semble s'être atténuée en Israël. Et surtout, la perspective d'élections législatives anticipées s'est éloignée, après qu'un parti ultranationaliste qui menaçait de faire tomber le gouvernement a finalement renoncé à ses exigences.    

Vladimir Poutine est attendu aujourd'hui à Istanbul pour inaugurer un tronçon du gazoduc censé alimenter l'Europe, tout en traversant la Turquie. L'occasion d'apprécier combien les relations énergétiques entre puissances sont aujourd'hui conditionnées à des facteurs strictement géopolitiques.

Enfin qui dirige aujourd'hui le Gabon ?  La réponse est évidemment Ali Bongo, sauf que l'état de santé de l'actuel président, hospitalisé en Arabie Saoudite, est de nature à nourrir toutes les rumeurs.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......