LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Brenton Tarrant, accusé d'avoir assassiné 51 fidèles musulmans en 2019 en Nouvelle-Zélande.

Christchurch : rescapés et proches des victimes face à leur bourreau

24 min

En Nouvelle-Zélande, la première journée d’audience du procès de l’auteur des attentats de Christchurch vient tout juste de s'achever.

Brenton Tarrant, accusé d'avoir assassiné 51 fidèles musulmans en 2019 en Nouvelle-Zélande.
Brenton Tarrant, accusé d'avoir assassiné 51 fidèles musulmans en 2019 en Nouvelle-Zélande. Crédits : MARK MITCHELL / POOL / AFP - AFP

Durant toute la durée du récit de son carnage, Brenton Tarrant, est resté impassible et silencieux. Ce matin, se tenait la première journée d'audience du procès de l'auteur des attentats de Christchurch en Nouvelle-Zélande, une attaque sanglante au cours de laquelle cet Australien de 29 ans, suprémaciste blanc, avait tué 51 fidèles musulmans dans deux mosquées. C'était en mars 2019. Pour la première fois depuis la tuerie, survivants et familles de victimes ont fait donc face, ce matin, au tueur le temps d'une audience. Certains ont choisi de lui pardonner, d'autres non, mais tous ont pu lui dire en face leur douleur.

Les autres titres de l'actualité

En Biélorussie, des dizaines de milliers de manifestants antigouvernementaux ont à nouveau envahi les rues de Minsk hier. Au point que l'armée, et non plus la police, indique qu'elle assurera désormais directement le maintien de l'ordre.  

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a entamé ce lundi une tournée au Moyen-Orient. Objectif : tenter de convaincre des pays arabes de normaliser leurs relations avec l'Etat hébreu, dans la foulée d'un accord avec les Emirats arabes unis. 

Au Mali, la junte qui a pris le pouvoir a annoncé une transition de trois ans dirigée par un militaire et accepté de libérer le président déchu, Ibrahim Boubacar Keïta. 

En France, alors que la situation sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus continue de se dégrader, le gouvernement a décidé de repousser à la semaine prochaine la présentation de son plan de relance. La semaine prochaine, c'est-à-dire à l'heure de la rentrée des classes qui inquiète nombre de Français.  

Invité de la rédaction : Le député de La France insoumise, Eric Coquerel, après que Jean-Luc Mélenchon a quasiment annoncé, hier, devant ses troupes, sa candidature à la prochaine présidentielle.

Écouter
5 min
Eric Coquerel : "Il nous semble que cette rentrée sera sous le signe du social et du sanitaire avec une crise qui va révéler toute son ampleur"
Eric Coquerel, le 2 janvier 2019
Eric Coquerel, le 2 janvier 2019 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
  • député La France insoumise de la première circonscription de Seine-St-Denis, coordinateur du Parti de Gauche.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......