LE DIRECT
A Bangkok, des personnes portent des masques de protection dans la rue, dans la crainte de la propagation du nouveau coronavirus COVID-19.

Coronavirus : de l'épidémie à la pandémie ?

25 min

L'épidémie de pneumonie virale s'est encore accélérée, aujourd'hui, à travers le globe.

A Bangkok, des personnes portent des masques de protection dans la rue, dans la crainte de la propagation du nouveau coronavirus COVID-19.
A Bangkok, des personnes portent des masques de protection dans la rue, dans la crainte de la propagation du nouveau coronavirus COVID-19. Crédits : MLADEN ANTONOV - AFP

Qu'il s'agisse de ces millions de Chinois en quarantaine, vivant comme des pestiférés, ou de ces centaines de passagers contaminés, dont la croisière s'est transformée en cauchemar sanitaire, voilà plusieurs semaines que l'épidémie de coronavirus multipliait, déjà, les scénarios de véritable film catastrophe. Or depuis ce weekend, la propagation rapide de l'épidémie, dont nombreux sont ceux à redouter qu'elle ne se transforme en pandémie, a vite fait de faire souffler sur la planète un vent de panique générale, reflétant un état de quasi paranoïa eschatologique. La Corée du Sud, tout d'abord, a proclamé l'état d'alerte maximum après être devenu le plus important foyer de l'épidémie en dehors de la Chine ; de son côté, l'Iran est devenu hier le pays où le nouveau coronavirus a fait le plus de morts hors de Chine. Enfin, en Italie, premier pays à enregistrer le décès d'un Européen victime du virus, une cinquième victime du nouveau coronavirus est décédée dans le Nord et plusieurs localités ont été mises en quarantaine. Quant aux autorités, elles n'ont toujours pas réussi à identifier la source de l’épidémie.

En d'autres termes, et sans céder pour autant à la psychose, force est de constater que le fléau continue, donc, à se répandre de manière spectaculaire, de l'Asie à l'Europe, en passant par le Moyen-Orient. Ce matin, d'ailleurs, les premiers cas ont été détectés au Koweït, à Bahreïn, en Irak, mais aussi en Afghanistan. Et c'est ainsi, par exemple, que le régime chinois, tenu aujourd'hui pour responsable de cette désastreuse épidémie a, non seulement, reconnu hier "des lacunes" dans la réponse apportée, mais également renoncé finalement ce matin à alléger les mesures de quarantaine. En clair et contrairement à ce qui avait été annoncé quelques heures plus tôt, les non-résidents en bonne santé confinés depuis un mois à Wuhan ne seront pas autorisés à quitter la ville.

Coronavirus : le point sur l'épidémie lundi 24 février 2020
Coronavirus : le point sur l'épidémie lundi 24 février 2020 Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

En Allemagne, la CDU a décidé, ce matin, de reporter la désignation de son nouveau président, candidat à la succession d'Angela Merkel à l'horizon 2021. Et ce au lendemain d'un revers électoral cuisant, signe de la crise profonde que traverse actuellement le parti conservateur.  

La justice britannique a commencé à examiner, ce lundi, la demande d'extradition du controversé fondateur de WikiLeaks Julian Assange par les Etats-Unis, où il est réclamé pour avoir publié une masse d'informations classifiées.  

Trois ans après le "Penelopegate" qui, on s'en souvient, avait coulé la campagne présidentielle de François Fillon, le procès de l'ex-candidat à l'Élysée doit débuter cet après-midi.  

La banque publique d'investissement a levé "plusieurs milliards" d'euros auprès d'investisseurs privés et souverains, parmi lesquels figureraient les Emirats Arabes Unis.

Les débats sur la réforme des retraites ont repris, aujourd'hui, pour une deuxième semaine devant l'Assemblée nationale.

Invité de la rédaction : Erwan Balanant, député MoDem du Finistère. (GDR : groupe de la Gauche démocrate et républicaine, groupe communiste à l'Assemblée nationale)

Écouter
6 min
Erwan Balanant : "Il y a un chemin pour éviter le 49.3, que les Insoumis et les GDR retirent leurs amendements répétitifs."
Erwan Balanant, député MoDem du Finistère, le 24 février 2020.
Erwan Balanant, député MoDem du Finistère, le 24 février 2020. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......