LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les sympathisants du parti Ennahdha qui tentaient d'entrer dans leur parlement à Tunis ont ensuite été arrêtés par la police

Tunisie : 10 ans après la révolution, la fin de l'expérience démocratique ?

13 min
À retrouver dans l'émission

Les députés tunisiens empêchés d'entrer dans leur parlement, bloqués par des soldats. Les élus d'Ennahdha protestent ce lundi. Le Président a suspendu leurs travaux et s'est arrogé les pleins pouvoirs dimanche soir. Des affrontements ont éclaté devant l'assemblée à Tunis.

Les sympathisants du parti Ennahdha qui tentaient d'entrer dans leur parlement à Tunis ont ensuite été arrêtés par la police
Les sympathisants du parti Ennahdha qui tentaient d'entrer dans leur parlement à Tunis ont ensuite été arrêtés par la police Crédits : Chokri Mahjoub - Maxppp

En pleine crise politique en Tunisie, le président du Parlement tunisien, Rached Ghannouchi en a été réduit à manifester devant l'Assemblée. Le président Kais Saied a décidé de geler les travaux des députés pour 30 jours, il a également démis de ses fonctions le chef du gouvernement et s'est octroyé les pleines pouvoirs. "J'ai pris des décisions que nécessite la situation afin de sauver la Tunisie", se justifie-t-il. Ennahdha, le parti islamiste dirigé par Rached Ghannouchi dénonce un coup d'Etat. Le point sur la situation à Tunis avec Lilia Blaise.

Écouter
53 sec
Situation tendue en Tunisie, notamment à Tunis où des affrontements ont éclaté
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres du journal

Dans la fatigue de la majorité et la colère des oppositions, la loi sur le pass sanitaire et l'obligation vaccinale a été adoptée par le parlement la nuit dernière. Le Conseil constitutionnel étudie le texte et rendra sa décision le 5 août. Ce dimanche, une modification importante de cette loi a été effectuée. : un salarié ne pourra pas être licencié pour son refus de présenter un pass sanitaire, mais son contrat de travail sera suspendu, ce qui implique perte de salaire et impossibilité d'indemnisation par Pôle Emploi. Pour la CGT, cela va pousser les salariés à la démission sans voie de recours.

Les enfants et les adolescents sont-ils également touchés par le covid long ? Des familles dépassées témoignent en ce sens face à des médecins sceptiques. 

La Sardaigne frappée par les flammes en pleine sécheresse estivale, le sud-est de l'Angleterre touché par des pluies torrentielles... Les phénomènes météorologiques extrêmes s'accumulent. Et les experts du GIEC se rassemblent pour deux ultimes semaines de discussions avant de publier leur nouveau rapport sur le changement climatique. Publié le 9 août prochain, il conclura sans aucun doute à l'intensification du dérèglement climatique. 

Un nombre "sans précèdent" de civils Afghans pourraient être tués cet année s'alarme l'ONU. Les Nations Unies craignent les pires pertes depuis plus de 10 ans. Plus de 1.650 civils sont morts au premier trimestre et la situation semble s'aggraver avec l'avancée des Talibans et le retrait des forces étrangères. Des milliers de familles doivent fuir ces violences et l’enrôlement dans les rangs des insurgés. Elles se réfugient dans la capitale afghane, Kaboul, toujours sous contrôle gouvernemental. 

L'équipe
Journaliste
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......