LE DIRECT
Une électrice choisit ses bulletins dans l'isoloir d'un bureau de vote à Martres-Tolosane, pour le second tour des élections régionales françaises, le 27 juin 2021.

Abstention vertigineuse, échec du RN, fiasco de LREM et revanche de l'ancien monde

25 min

Le second tour des régionales et départementales, hier, a été largement boudé par les Français.

Une électrice choisit ses bulletins dans l'isoloir d'un bureau de vote à Martres-Tolosane, pour le second tour des élections régionales françaises, le 27 juin 2021.
Une électrice choisit ses bulletins dans l'isoloir d'un bureau de vote à Martres-Tolosane, pour le second tour des élections régionales françaises, le 27 juin 2021. Crédits : Lionel BONAVENTURE / AFP - AFP

Parce qu'elles auront fait mentir toutes les pythies de la politique qui anticipaient déjà ces élections régionales et départementales comme une antichambre possible de la prochaine présidentielle, mais plus encore, puisqu'elles n'auront en rien modifié la carte électorale, faut-il réellement s'échiner à tirer de quelconques enseignements de ce double scrutin ? L’ensemble des présidents de région sortants qui se représentaient, qu’ils soient de gauche ou de droite, ont tous été reconduits. Quand la droite et le centre ont conservé leurs sept fiefs, la gauche a prévalu dans ses cinq places fortes, plus deux nouveaux territoires : La Réunion et la Guyane. En d'autres termes et contrairement aux sondages qui avaient laissé entrevoir une bascule d’une, voire de plusieurs régions, il n’en a rien été. Une fois de plus, les espoirs du Rassemblement National ont été réduits à néant. Quant au parti présidentiel, lequel avait déjà obtenu des résultats catastrophiques au premier tour et n’avait plus rien à défendre, il n'a tout simplement pas existé.  

Ce scrutin est donc avant tout celui du statu quo, raison pour laquelle il semble difficile, aujourd'hui, de désigner de véritables "gagnants" et préférable, sans doute, d'insister davantage sur les perdants à commencer par le premier d'entre eux : la démocratie.   

Invité de la rédaction : Martial Foucault, politologue, directeur du CEVIPOF, le centre de recherches de Sciences Po.

Écouter
7 min
Martial Foucault : "Il n'y a pas une explication majeure qui permettrait de comprendre ce niveau historique de l'abstention. Avec une indifférence sur ce scrutin, son calendrier, une campagne écourtée et une forme d'illisibilité du scrutin."
.
. Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

Emmanuel Macron était à Douai, ce matin, pour le lancement d'un grand projet de partenariat franco-chinois :  l'implantation sur le site de la marque au losange, Renault, d'une méga-usine de batteries électriques.  

Jugé pour avoir tagué "négrophobie d'Etat" sur le socle de la statue de Colbert, devant l'Assemblée nationale, Franco Lollia a été condamné ce matin à une amende de 500 euros.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Seul examen à ne pas avoir été aménagé cette année en dépit de la crise sanitaire, le Brevet des collèges a débuté ce matin pour les quelques 860 000 élèves de 3ème.

Des raids meurtriers américains ont été menés, hier, contre des combattants pro-Iran en Syrie et en Irak. Et ce au moment même où des efforts diplomatiques sont en cours pour tenter d'obtenir le retour des Etats-Unis à l'accord sur le nucléaire iranien  

Ce lundi débutent en Mer Noire des exercices militaires, américano-ukrainiens, à proximité immédiate des côtes de Crimée. De quoi énerver passablement la Russie.

Intervenants
  • Professeur de sciences politiques et directeur du Cevipof, le Centre de recherches politiques de Sciences Po

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......