LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une classe vide à l'école Saint-Exupéry de La Courneuve, en banlieue parisienne.

Bientôt la rentrée

26 min

Certains se montrent plutôt sereins, d'autres s'inquiètent, au contraire, de faire cours à des élèves portant un masque toute la journée. Enseignants et professeurs faisaient ce matin leur prérentrée, dans un contexte inédit.

Une classe vide à l'école Saint-Exupéry de La Courneuve, en banlieue parisienne.
Une classe vide à l'école Saint-Exupéry de La Courneuve, en banlieue parisienne. Crédits : MARTIN BUREAU / AFP - AFP

A la veille du retour en classe de quelque 12 millions et demi d'élèves, et alors qu'enseignants et professeurs ont, eux, déjà retrouvé ce matin le chemin de leur école, dans l'ombre du coronavirus, c'est peu dire que les questions ne manquent pas en cette prérentrée totalement inédite. Comment accueillir au mieux les enfants, comment assurer le respect des mesures barrières ? Et puis aux incertitudes sanitaires s’ajoute un autre défi, là encore inédit : non seulement recréer chez les élèves des habitudes de travail, totalement déstructurées depuis six mois ; mais aussi rattraper le probable retard accumulé lors du confinement. Bref, un programme, en tout point, vertigineux.

Le gouvernement a annoncé la semaine dernière le protocole sanitaire dans les écoles : port du masque obligatoire dès 11 ans. Mais sait-on, aujourd'hui, si les plus jeunes sont contagieux ?

Les autres titres de l'actualité

Veolia à la conquête de Suez pour créer un géant de l'environnement. La multinationale propose de racheter la majorité de la participation d'Engie dans le numéro deux mondial de la gestion de l'eau et des déchet, afin de former le "champion français" du secteur.

A quelques heures de l'arrivée du président français, Emmanuel Macron, qui presse pour des réformes en profondeur, le Liban s'est doté, ce matin, d'un nouveau Premier ministre : Mustapha Adib.

Au Montenegro, le parti pro-occidental au pouvoir est sorti en tête, hier, des élections législatives. Mais il pourrait être évincé pour la première fois en trois décennies si l'opposition parvenait à s'unir.

Une délégation tchèque est arrivée hier à Taïwan, provoquant aussitôt les foudres de Pékin qui considère l'archipel démocratique comme partie intégrante de son territoire.

L'invitée de la rédaction : Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste.

Écouter
7 min
Olivier Faure : " Je vois un bloc social et écologique qui se forme."
Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle (à gauche) s'entretient avec le Premier secrétaire du PS Olivier Faure, tous deux portant des masques faciaux, lors des conférences d'été du Parti socialiste, le 29 août 2020 à Blois.
Le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle (à gauche) s'entretient avec le Premier secrétaire du PS Olivier Faure, tous deux portant des masques faciaux, lors des conférences d'été du Parti socialiste, le 29 août 2020 à Blois. Crédits : Guillaume Souvant - AFP
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......