LE DIRECT
Le président de la République, Emmanuel Macron

Emmanuel Macron debout face aux Français

25 min

Au terme d'une année 2018 difficile pour le président, les deuxièmes vœux du quinquennat d'Emmanuel Macron, hier soir, étaient très attendus.

Le président de la République, Emmanuel Macron
Le président de la République, Emmanuel Macron Crédits : MICHEL EULER / POOL / - AFP

Si aux douze coups de minuit, les feux d'artifice sur les Champs Elysées ont certes remplacé les gaz lacrymogènes, davantage sans doute que sur la célèbre avenue de la capitale, c'est surtout à la télévision que les Français attendaient, quelques heures plus tôt, d'assister au passage à la nouvelle année. Qu'allait donc bien pouvoir leur dire Emmanuel Macron, après des semaines de manifestations sans précédent ? A l'occasion de ses traditionnels vœux à la Nation, le chef de l'Etat leur a assuré que le train de réformes se poursuivrait. Le président a également appelé les Français à accepter "la réalité", avant de former pour eux trois vœux : vérité, dignité et espoir.   Enfin et à la différence de sa dernière allocution télévisée, Emmanuel Macron a manifestement voulu montrer l'image d'un président plus offensif, en l'occurrence debout, au propre comme au figuré.

Les autres titres de l'actualité

Pas de nouvelles annonces hier de la part du chef de l'Etat. Mais les dossiers les plus sensibles à venir sont déjà connus, qu'il s'agisse de la réforme des retraites, de l'assurance chômage ou de la fonction publique.   

Comme à chaque premier janvier, le jeu des chaises musicales sur l'échiquier international verra non seulement la France prendre, à partir d'aujourd'hui, la présidence tournante du G7 mais également la Roumanie celle de l'union Européenne.  

La police antiterroriste britannique a ouvert une enquête après une attaque à l'arme blanche la nuit dernière, qui a fait trois blessés, dont un officier de police, dans une gare de Manchester.

La TVA en Russie augmente de 18 à 20%, afin de financer les promesses de campagne de Vladimir Poutine.

Une nouvelle ère s'ouvre aujourd'hui au Brésil, jour de l'investiture du président d'extrême droite, Jair Bolsonaro, lequel a suscité énormément d'attentes avec ses promesses de rupture de l'ordre établi, mais aussi de très nombreuses inquiétudes. Notre invité à ce propos : Eduardo Rihan Cypel, ancien député socialiste, né au Brésil et aujourd'hui maître de conférence à Sciences Po.

Cette nuit, une sonde de la NASA a célébré le Nouvel An avec le survol historique de l'objet céleste le plus éloigné de la Terre et peut être le plus ancien jamais observé.   

Intervenants
  • membre du Conseil national du Parti socialiste, ancien député de Seine-et-Marne (PS)

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......