LE DIRECT
A Bangkok, une jeune femme, portant un masque contre la propagation du nouveau coronavirus, marche devant un écran publicitaire du réseau mobile.

Coronavirus : épidémie de panique mondiale

25 min

Face à l'expansion de l'épidémie de coronavirus, le monde entre "en terre inconnue". Avertissement lancé ce matin par l'Organisation Mondiale de la Santé.

A Bangkok, une jeune femme, portant un masque contre la propagation du nouveau coronavirus, marche devant un écran publicitaire du réseau mobile.
A Bangkok, une jeune femme, portant un masque contre la propagation du nouveau coronavirus, marche devant un écran publicitaire du réseau mobile. Crédits : MLADEN ANTONOV - AFP

Quand la peur de la contagion provoque une épidémie de panique à l’échelle mondiale. Après que l'OCDE a averti, hier, que jamais, depuis la crise financière de 2008, l’économie mondiale n’avait été confrontée à un si grand danger que celui de la propagation du coronavirus, voilà que dans un réflexe, presque conditionné, tous les regards se tournent, à présent, vers les banques centrales. Et en particulier les ministres des Finances du G7, qui ont tous prévu de s'entretenir par téléphone, aujourd'hui, afin de coordonner leur action face à l'impact du virus, qui non seulement ébranle les marchés financiers mais, au-delà, perturbe toutes les chaînes d’approvisionnement.  

Et puis outre les dégâts économiques, sans oublier d'abord et surtout, évidemment, les décès provoqués par l'épidémie, l'autre effet collatéral de la propagation du Covid-19 c'est l’inquiétude qui agite, désormais, les citoyens. Une inquiétude renforcée, sans doute, par une communication parfois hasardeuse des autorités des différents pays concernés et une stratégie générale, sinon erratique, du moins peu lisible. En France, par exemple, la multiplication des contre-ordre sanitaires, liée au niveau de contamination, perturbe les aéroports, les écoles, les musées, mais aussi les hôpitaux. Pour éviter un engorgement fatal, les établissements découragent désormais les patients inquiets de leur état de santé de se rendre en consultation aux urgences, tant que leurs symptômes ne sont pas concluants. Une recommandation rendue publique hier et qui, là encore, contribue à l'incompréhension, voire à l'inquiétude, alors même que le pays fait face à 191 cas de personnes ayant été infectées, dont trois sont décédées.

Crédits : Simon Malfatto - AFP
Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

En France, le gouvernement fait face aujourd'hui à deux motions de censure, ainsi qu'un nouveau front intersyndical.

Une étude de l'Ifop annonce une abstention massive chez les jeunes, 67%, lors des prochaines municipales. 

Invité de la rédaction : Frédérick Pairault, délégué général de l'Association Nationale des Conseils d'enfants et de Jeunes.

Écouter
5 min
Frédérick Pairault : "On est passé d'une jeunesse révoltée à une génération désenchantée."
Frédérick Pairault, délégué général de l'Association Nationale des Conseils d'enfants et de Jeunes, le 3 mars 2020.
Frédérick Pairault, délégué général de l'Association Nationale des Conseils d'enfants et de Jeunes, le 3 mars 2020. Crédits : Nathalie Lopes - Radio France

La société NJJ, holding personnelle de l'homme d'affaires Xavier Niel, a déposé hier une offre de reprise pour France-Antilles (le seul quotidien de Martinique, Guadeloupe et Guyane), mis en liquidation fin janvier.

Le branle-bas européen pour contrer la stratégie d'Erdogan.  Le chef de la diplomatie européenne effectue, aujourd'hui, un déplacement en urgence en Turquie, au moment où l'inquiétude grandit en Europe, après la décision prise par Ankara d'ouvrir ses frontières pour laisser passer des milliers de migrants.   

En Israël, Benjamin Netanyahu revendique la victoire aux élections législatives organisées, hier, malgré son inculpation pour corruption.

Intervenants
  • délégué général de l'Association Nationale des Conseils d'enfants et de Jeunes.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......