LE DIRECT
Manifestation de familles de victimes de la Dépakine, en octobre 2018, à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) à l'occasion d'une commission d’enquête parlementaire officieuse et décentralisée, organisée par l'Apesac (association d'aide aux victimes).

Scandale de la Dépakine : Sanofi mis en examen

24 min

Après plus de trois années d'enquête, le groupe pharmaceutique Sanofi a été mis en examen pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires" dans l'affaire de la commercialisation de l'antiépileptique de référence Dépakine.

Manifestation de familles de victimes de la Dépakine, en octobre 2018, à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) à l'occasion d'une commission d’enquête parlementaire officieuse et décentralisée, organisée par l'Apesac (association d'aide aux victimes).
Manifestation de familles de victimes de la Dépakine, en octobre 2018, à Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) à l'occasion d'une commission d’enquête parlementaire officieuse et décentralisée, organisée par l'Apesac (association d'aide aux victimes). Crédits : Quentin Top / Sud Ouest - Maxppp

Après l’Isoméride, le Médiator ou bien encore le Levothyrox, la Dépakine a elle aussi rejoint depuis longtemps, déjà, la liste de ces médicaments dont le nom n'est plus associé aujourd'hui à autre chose qu'à un énième scandale de santé public majeur. Hier soir, le groupe pharmaceutique Sanofi a donc annoncé sa mise en examen pour "tromperie aggravée" et "blessures involontaires" dans l'affaire de la commercialisation de cet antiépileptique de référence, commercialisé depuis 1967, prescrite notamment aux personnes souffrant de troubles bipolaires et à l'origine de milliers de malformations congénitales.  

Evidemment, l'affaire n'est pas nouvelle. Depuis l'ouverture d'une enquête en France, c'était en 2016, ce médicament avait fini par être interdit, deux ans plus tard, aux femmes enceintes et à celles en âge de procréer (sauf circonstances exceptionnelles). En revanche, à l'instar des laboratoires Servier poursuivis, eux, pour homicides et blessures involontaires dans le scandale du Mediator et renvoyés devant le tribunal correctionnel,  le groupe pharmaceutique Sanofi va, à son tour, devoir s'expliquer au pénal. Et en ce sens, la procédure initiée depuis 2016 a véritablement franchi, hier soir, une étape importante.

Chronologie publiée en octobre 2017
Chronologie publiée en octobre 2017 Crédits : Alain Bommenel, Sabrina Blanchard - AFP

Les autres titres de l'actualité

Le nombre de jeunes entrés en apprentissage a progressé l'an dernier en France, pour atteindre un nouveau record.  Ce qui n'a pas manqué de lancer aussitôt une bataille entre les régions d'un côté et le gouvernement de l'autre afin de déterminer qui devait s'attribuer ces bons résultats.  

La police a évacué ce matin le dernier campement de migrants du nord-est de Paris. 400 personnes au total, installés Porte de la Villette à Paris.

L'examen de la réforme des retraites se poursuit en commission spéciale à l'Assemblée Nationale. 

Invité de la rédaction : Guillaume Gouffier Cha, député La République En Marche du Val-de-Marne et rapporteur du projet de loi.  

Écouter
6 min
Guillaume Gouffier Cha : "Le recours au 49-3 n'est pas envisageable".
Guillaume Gouffier Cha, député La République En Marche du Val-de-Marne, le 4 février 2020
Guillaume Gouffier Cha, député La République En Marche du Val-de-Marne, le 4 février 2020 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France

Aux Etats-Unis, le premier scrutin des primaires démocrates a viré au fiasco, hier, faute de résultats officiels. Ce qui n'a pas empêché le sénateur Bernie Sanders de se revendiquer en tête de cette course pour désigner le futur adversaire de Donald Trump.  

Les deux camps en présence en Libye, en pourparlers à Genève, ont accepté de transformer la "trêve" en un "cessez-le-feu durable" et doivent désormais déterminer comment parvenir à cet objectif. 

De nouvelles mesures de confinement ont été prises, ce matin, en Chine, signe de l'inquiétude des autorités face à la propagation du nouveau coronavirus qui a fait un premier mort à Hong Kong.

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......