LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le président français Emmanuel Macron à la télévision, le 4 octobre dernier

Emmanuel Macron va bientôt parler

25 min

Que va bien pouvoir annoncer le président Emmanuel Macron, demain soir, à la télévision ? Plusieurs mesures semblent à l'étude : véritables options ou menaces brandies pour remobiliser les Français ?

Le président français Emmanuel Macron à la télévision, le 4 octobre dernier
Le président français Emmanuel Macron à la télévision, le 4 octobre dernier Crédits : GEOFFROY VAN DER HASSELT - AFP

Il va parler. Après le ministre de la Santé Olivier Véran, jeudi dernier, après le Premier ministre Jean Castex, hier, demain, ce sera donc au tour du président Emmanuel Macron de prendre la parole à la télévision pour souligner la gravité de la situation sanitaire en France. Au total, neuf métropoles de même que la Guadeloupe sont désormais en zone d'alerte maximale, avec fermeture des bars et protocole strict dans les restaurants. En Ile-de-France, le taux d'occupation des lits en réanimation par des patients atteints du Covid est désormais de 42%. Enfin, le seuil des 1.500 malades traités en réanimation pour une infection au coronavirus a été à nouveau franchi, hier, pour la première fois depuis le 27 mai dernier.   

Dans ces conditions, évidemment, chacun s'interroge : qu'est-ce que le chef de l'Etat va bien pouvoir annoncer ? Plusieurs médias évoquent déjà la possibilité d'instaurer des couvre-feux. On parle, également, de limiter à quelques personnes les rassemblements dans la rue. Quoi qu'il en soit, hier déjà, le premier ministre avait préparé le chemin en évoquant de possibles reconfinements locaux. Autant d'options discutées en ce moment même à l'occasion d'un Conseil de Défense à l'Elysée.  Pour l'heure, un seul scénario semble, a priori, exclu : celui du reconfinement total du pays. Mais pour le reste, tout semble envisageable, comme en témoigne, d'ailleurs, le sentiment de navigation à vue qui se dégage des différentes prises de parole successives de l'exécutif.

Invité de la rédaction : Jean Rottner, président Les Républicains de la région Grand Est, ancien praticien hospitalier urgentiste et ex-directeur du pôle de médecine d'urgence Samu-Smur.

Écouter
6 min
Jean Rottner : "Il y a une autorité sanitaire à restaurer."

Les autres titres de l'exécutif

En Italie, premier pays touché en Europe, les autorités annoncent de nouvelles restrictions.   

Les atteintes à la laïcité à l'école, allant du port de signes ou de tenues à connotation religieuse aux contestations d'enseignement sont restées stables cette année.

Un accord "historique" sur l'amélioration des rémunérations et des carrières des chercheurs a été signé entre gouvernement et syndicats majoritaires.

Plus de dix millions de bulletins de vote pour l'élection présidentielle américaine du 3 novembre ont d'ores et déjà été transmis par anticipation. Un nombre plus important qu'il y a quatre ans et qui laisse anticiper un taux de participation record.  

Après plusieurs reports, le procès de Gilbert Rozon s’ouvre aujourd'hui à Montréal. L’ancien dirigeant du Festival Juste pour Rire devra répondre à des accusations de viol et attentat à la pudeur.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......