LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une infirmière prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 dans un centre de vaccination.

Obligation vaccinale : qui s'y frotte s'y pique

24 min

Une manifestation est organisée aujourd'hui à Paris à la veille de l'obligation faite à tous les personnels de santé de se faire vacciner contre le Covid-19.

Une infirmière prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 dans un centre de vaccination.
Une infirmière prépare une dose du vaccin de Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 dans un centre de vaccination. Crédits : THEO ROUBY - AFP

"Nous ne reculerons pas", avait prévenu le Premier ministre. Et gare à ceux qui voudraient contourner la loi. Demain entrera en vigueur l'obligation pour tous les professionnels de santé de se faire vacciner contre le Covid. Et, déjà, une question occupe toutes les têtes : combien seront-ils à s'y soustraire, sous peine d’être suspendus ? Et puis au-delà de savoir combien de professionnels manqueront éventuellement à l'appel, le risque existe-t-il, le cas échéant, de voir le fonctionnement de certains services perturbé, qui plus est dans un contexte de tension sur les effectifs ? A en croire le dernier bilan de Santé publique France, un peu plus de 88% des soignants ont déjà reçu au moins une dose dans les hôpitaux et les Ehpad, et près de 94% parmi les libéraux. Autant dire que les réfractaires constituent une minorité, mais non négligeable. Et ils ont bien l'intention de faire entendre leur voix, aujourd'hui, à l'occasion d'une manifestation à Paris.

Les autres titres de l'actualité

Emmanuel Macron clôture en ce moment même dans les Hauts de France la vaste consultation du Beauvau de la sécurité.  Et c'est aussi le jour qu'a choisi Xavier Bertrand, candidat à la course à l'Elysée, pour s'attaquer au bilan sécuritaire du chef de l'Etat  

Le 35e salon international de l'élevage de Rennes, a ouvert ses portes ce matin sous le thème du "bien-être" animal. 

Invité de la rédaction : Alain Boissy, directeur du Centre National de Référence pour le Bien-Etre Animal.  

Écouter
5 min
Alain Boissy : "Désormais, le bien-être animal est perçu comme, non plus une contrainte, mais une opportunité."

Après huit années passés dans l'opposition, la gauche a remporté hier les élections législatives en Norvège.  

En Chine, des dizaines de personnes manifestent depuis ce matin à Shenzhen devant le siège du géant de l'immobilier Evergrande, au bord de la faillite.

Selon la plus vaste étude jamais réalisée sur l’anxiété climatique, les trois quarts des jeunes âgés de 16 à 25 ans jugeraient aujourd'hui le futur « effrayant ».

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......