LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des Afghans se rassemblent devant l'ambassade de France à Kaboul en attendant de quitter l'Afghanistan.

Réunion des ministres des affaires étrangères européens sur l'accueil des réfugiés afghans

14 min

Après 24 heures de chaos à l'aéroport de Kaboul, les évacuations ont repris ce matin. La question qui agite désormais les dirigeants européens est celle de l'accueil des afghans désireux de fuir leur pays.

Des Afghans se rassemblent devant l'ambassade de France à Kaboul en attendant de quitter l'Afghanistan.
Des Afghans se rassemblent devant l'ambassade de France à Kaboul en attendant de quitter l'Afghanistan. Crédits : ZAKERIA HASHIMI - AFP

Après 24 heures de chaos à l'aéroport de Kaboul, où au moins sept personnes cherchant à quitter l'Afghanistan ont trouvé la mort hier, les évacuations ont bien repris. Un premier avion français a transporté ce matin une cinquantaine d'Européens vers les Emirats Arabes Unis. Ils sont attendus dans l'après midi à Roissy. Alors que l'ONU appelle les pays à interdire le renvoi d'Afghans vers leur pays, la question des futurs réfugiés est au centre des discussions en Europe. Les dirigeants se demandent où, comment et dans quel mesure accueillir les afghans désireux de fuir leur pays. Une réunion des ministres des affaires étrangères européens est prévue cet après midi à Bruxelles. Une correspondance de Jérémy Audouard.

Le monde politique français réagit à l'intervention d'Emmanuel Macron hier soir. Dans son allocution télévisée, le chef de l'Etat s'est dans un premier temps engagé à rapatrier les derniers ressortissants français présents sur place, mais aussi à protéger les centaines d'Afghans qui ont aidé la France ces dernières années. Par ailleurs le chef de l'Etat a annoncé sa volonté d'anticiper et de se protéger contre "des flux migratoires irréguliers importants". Une phrase qui suscite l'indignation à gauche. Précisions d'Antoine Marette.

"Ouvrez vos frontières aux réfugiés Afghans". C'est le message envoyé hier par Malala Yousafzaï sur la BBC. Cette Militante anti-Taliban, Pakistanaise et Prix Nobel de la Paix défend l'éducation et la scolarisation des filles. Elle appelle la communauté internationale à réagir.

Dans le reste de l'actualité

Plus de 900 pompiers luttent toujours contre les flammes dans le Var, un incendie qui s'est déclenché hier dans le massif des Maures.  Une centaine d'habitations et 5.500 hectares de végétation ont été consumés, sans faire de victime humaine. Emmanuel Macron et Gérald Darmanin sont attendus sur place. Les dégâts environnementaux sont très importants, notamment dans la réserve naturelle de la plaine des Maures. Un tiers de la réserve est réduite en cendres, elle qui accueille par ailleurs une espèce de tortue en voie d'extinction. Concha Agero est directrice adjointe de la direction interrégionale PACA Corse de l'office français pour la biodiversité était sur place ce matin et est très inquiète.

Alors que la rentrée approche à grands pas, ce sont près de 5 millions d'enfants qui sont concernés par l'allocation rentrée scolaire qui doit être versée aujourd'hui. Face à la situation sanitaire, cette rentrée s'annonce difficile pour les familles les plus précaires. Pour autant la mesure exceptionnelle mise en place l'an dernier, qui prévoyait une augmentation du montant de l'allocation, n'a pas été reconduite.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......