LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Vincent Bolloré

Vincent Bolloré placé en garde-à-vue

26 min

Le patron du groupe Bolloré est entendu dans l'enquête sur des soupçons de corruption, autour des ports africains détenus par le groupe familial. Vincent Bolloré doit s'expliquer sur les liens troubles entre influence politique et signature de contrats en Guinée Conakry et au Togo principalement.

Vincent Bolloré
Vincent Bolloré Crédits : Etienne Laurent - Maxppp

Un grand patron en garde-à-vue à la PJ de Nanterre : Vincent Bolloré et plusieurs dirigeants du groupe breton répondent depuis quelques heures aux enquêteurs sur la gestion des ports africains de Conakry et Lomé, où flottent des soupçons de corruption que nous détaillera Florence Sturm.  

Les autres titres du journal  

Le conflit social à la SNCF à la croisée des chemins : l'intersyndicale s'interroge sur la stratégie de long terme pour durer sans s’essouffler. Guillaume Pepy, lui, s'attaque au porte-monnaie des grévistes.

Analyse à suivre d'Hakim Kasmi. 

Carlos Tavares primé chez PSA : les actionnaires accordent ce matin à leur PDG une prime d'un million d'euros, pour avoir lancé un plan de redressement chez Opel avec 4 000 emplois menacés. Il s'agirait plutôt d'une "prime à la casse", ironise la CGT.  

Une trentaine "d'imams indignés" co-signent une tribune dans Le Monde. Rejet de la radicalisation violente qui gagne du terrain dans la jeunesse, mais appel au "discernement", aussi, après le texte sur le nouvel antisémitisme publié dimanche dans le Parisien. 

Dans le même temps, comme un écho au débat français, Angela Merkel dénonce sur une chaîne de télévision israélienne la montée d'un "nouvel antisémitisme" en Allemagne lié à "l'attitude de certains réfugiés arabes".

Election parlementaire aujourd'hui au Groenland : le territoire danois, déjà très autonome, coupera-t-il les ponts avec Copenhague ? En tous cas, 6 partis sur 7 en lice aujourd'hui sont favorables à l'Indépendance, nous dira Stéphane Robert. 

Enfin, au deuxième jour de la visite d'Etat d'Emmanuel Macron à Washington, nous tenterons de faire craquer le vernis glamour qui semble entourer ce moment diplomatique. Les enjeux ne manquent pas. Le   président français, en particulier, joue gros pour sa crédibilité internationale. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Notre invité pour faire parler les images sera  l'ancien ambassadeur de France à Washington François Bujon de l'Estang.

François Bujon de l'Estang, le 24 avril 2018
François Bujon de l'Estang, le 24 avril 2018 Crédits : Nathalie Lopes - Radio France
Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......