LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation d'étudiants à Alger pour dire "non" au 5ème mandat du président Abdelaziz Bouteflika

Un printemps pour Alger ?

24 min

En Algérie, des centaines d'étudiants protestent à nouveau, depuis ce matin, sur un campus du centre de la capitale. Comme lors des rassemblements des jours précédents, le mot d'ordre reste le même : non au cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika.

Manifestation d'étudiants à Alger pour dire "non" au 5ème mandat du président Abdelaziz Bouteflika
Manifestation d'étudiants à Alger pour dire "non" au 5ème mandat du président Abdelaziz Bouteflika Crédits : RYAD KRAMDI - AFP

Si depuis quelques jours, le cri de colère de la rue algérienne semble s'être affranchie de la peur de manifester contre l'ordre établi, que faut-il déduire de ce vent de révolte inédit ? Sont-ce là les prémisses d'un printemps algérien ? Seule certitude, en renvoyant hier le mouvement social au verdict des urnes, le régime d'Abdelaziz Bouteflika lui a clairement répondu qu'il n'était pas disposé à céder à la pression populaire. Pas de quoi décourager, Si depuis quelques jours, le cri de colère de la rue algérienne semble s'être affranchie de la peur de manifester contre l'ordre établi, que faut-il déduire de ce vent de révolte inédit ? Sont-ce là les prémisses d'un printemps algérien ? Seule certitude, en renvoyant hier le mouvement social au verdict des urnes, le régime d'Abdelaziz Bouteflika lui a clairement répondu qu'il n'était pas disposé à céder à la pression populaire. Pas de quoi, décourager, pour autant, les Algériens qui descendront, à nouveau, dans la rue aujourd'hui. 

Désormais, la question lancinante est donc celle-ci : en traçant sa voie vers la liberté, ce mouvement historique a-t-il une vraie chance de faire renaître ce néologisme politique, popularisé lors du Printemps arabe : "le dégagisme" ? Rien n'est moins sûr, car pour pouvoir espérer faire de son rêve d'alternance une réalité, cette soudaine irruption de véritable démocratie devra encore s'affranchir de la mémoire des années du terrorisme islamiste, mais aussi compter tant sur une opposition morcelée que sur des partis proches du pouvoir. Reste, toutefois, l’espoir.

Écouter
1 min
Ecoutez aussi le reportage de Thibaut Cavaillès sur l'importance des réseaux sociaux dans cette contestation algérienne

Les autres titres de l'actualité

L'Inde a annoncé avoir bombardé cette nuit un camp d'entraînement islamiste au Pakistan et affirme avoir tué quelques 300 djihadistes présumés.  Un bilan que le Pakistan dément. Seule certitude, ces frappes aériennes ont été menées contre un camp d'entraînement du groupe terroriste qui a revendiqué l'attentat suicide perpétrée le 14 février dernier contre un convoi de la police paramilitaire indienne au Cachemire.   

Kim Jong-un est arrivé ce matin à Hanoï, au milieu de foules enthousiastes et de mesures de sécurité draconiennes, pour une deuxième rencontre ce soir avec Donald Trump. Une rencontre censée donner du contenu à la déclaration largement symbolique sortie du précédent sommet de Singapour, l'été dernier.   

Le ministre iranien des Affaires étrangères, architecte de l'accord de 2015 sur le programme nucléaire, a annoncé hier soir sa démission. Considéré comme un modéré, il était la cible des ultraconservateurs depuis que Donald Trump a dénoncé cet accord et que des sanctions ont de nouveau été imposées à la République islamique.    

A 77 ans, le cardinal australien George Pell, a été jugé coupable, ce matin, de cinq chefs d'accusation d'abus sexuels pour des faits commis sur deux mineurs à la fin des années 1990. Ancien conseiller du pape François il était aussi le trésorier du Vatican.   

Après l'échec des négociations entre partenaires sociaux, la semaine dernière, le gouvernement présentait, ce matin, le calendrier et la méthode de la prochaine réforme de l'assurance-chômage.

Faute de garanties sur le financement de l'opération, le gouvernement a officiellement écarté, ce matin, le groupe Altifort du projet de reprise de l'aciérie Ascoval de Saint-Saulve dans le Nord. Les autorités se donnent un mois supplémentaire pour trouver un nouveau repreneur.

Un nouveau parti politique en France, son nom : «Picardie Debout».  Cette association vient d'être lancée par le député de la "France Insoumise" François Ruffin.

chanteur et fondateur du groupe britannique Talk Talk, Mark Hollis est décédé hier à l'âge de 64 ans.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......