LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo du drapeau européen

UE : après les élections, les grandes manœuvres

25 min

Au surlendemain des élections européennes, les tractations en vue de désigner les nouveaux dirigeants des institutions doivent commencer aujourd'hui entre les 28 dirigeants de l'Union, tous engagés dans une lutte de pouvoir à l'issue encore incertaine.

Photo du drapeau européen
Photo du drapeau européen Crédits : GUIDO KIRCHNER / DPA - AFP

Parce qu'en reflétant avec une acuité particulière les fractures au sein du Vieux Continent, les élections européennes de dimanche dernier auront créé tout à la fois une législature plus variée mais aussi plus fragmentée, la question se pose désormais de savoir qui saura au mieux incarner cette volonté manifeste de changement ? Après que le centre gauche et le centre droit ont perdu leur majorité conjointe pour la première fois en quarante ans, le temps est désormais venue de la recomposition, ou pour le dire autrement des tractations. Ou comment reconstituer à travers des combinaisons de majorités et surtout de projets les aspirations en même temps que les contradictions de l'électorat.    

Ce soir tous les dirigeants européens se réuniront à l'occasion d'un dîner exceptionnel. Sauf que la plupart d'entre eux ce seront déjà rencontré plus tôt dans la journée. Signe que le temps des grandes manœuvres et autres marchandages politiques a commencé. Et surtout que le plus dur, en réalité, ne fait que commencer.

Les autres titres de l’actualité

Cinq grands postes sont à pourvoir cette année dans les institutions européennes, parmi lesquels, le président de la prochaine Commission, mais aussi d'autres moins médiatisés bien que tout aussi stratégiques comme, par exemple, la Banque Centrale Européenne.

Après le triomphe du Parti du Brexit aux élections européennes, les Travaillistes clarifient leur position. Le chef du Labour, Jeremy Corbyn, se dit à présent favorable à l’organisation d'un second référendum.  

Les conséquences du scrutin européen sur la vie politique française : lorsqu'à gauche le parti de Jean-Luc Mélenchon, La France Insoumise, s'interroge sur sa ligne aussi bien politique que stratégique, à droite, la question de la ligne idéologique se pose également pour Les Républicains.  

L'invité de la rédaction : Philippe Bas, sénateur Les Républicains de La Manche et président de la Commission des Lois du Sénat.  

Écouter
6 min
Philippe Bas : Les Républicains n’apparaissent pas "comme une force de gouvernement, ni d'opposition" aux yeux des Français

A la veille de l'Assemblée générale du groupe Total, au cours de laquelle ses actionnaires doivent se prononcer sur les orientations du groupe pétrolier en matière environnementale, une ONG, "Notre Affaire à Tous", publie aujourd'hui un contre-rapport sur les engagements de l'entreprise française pour lutter contre le changement climatique.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......