LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Deux photos, l'une montrant un compteur électrique de 1910 et l'autre le nouveau compteur électrique "intelligent" "Linky" d'ERDF

Prix des énergies : le gouvernement prendra de nouvelles mesures "avant fin octobre"

25 min

Les prix du gaz vont continuer d'augmenter fortement pendant plusieurs mois. L'avertissement est signé ce matin du gouvernement, à trois jours de la hausse attendue des tarifs réglementés.

Deux photos, l'une montrant un compteur électrique de 1910 et l'autre le nouveau compteur électrique "intelligent" "Linky" d'ERDF
Deux photos, l'une montrant un compteur électrique de 1910 et l'autre le nouveau compteur électrique "intelligent" "Linky" d'ERDF Crédits : DOMINIQUE FAGET - AFP

Le couperet n'est pas encore tout à fait tombé que, déjà, il vient compliquer l'équation du gouvernement. À partir du 1er octobre, les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie à près de 3 millions de foyers vont une nouvelle fois bondir de 12,6%. À ceux-là s'ajoutent encore les deux millions de ménages qui ont pris des offres alternatives, à un prix libre mais indexé sur le tarif réglementé. Ce qui signifie que cette hausse historique s'appliquera, dès vendredi, à la moitié des consommateurs de gaz en France.   

Cette hausse exceptionnelle est liée, en réalité, au contexte international. Avec le déploiement des vaccins et l'assouplissement des mesures de confinement, les paris sur la demande d'or noir ont grimpé en flèche, tandis qu'une pénurie d'énergie dans l'hémisphère nord a fait grimper les prix du gaz à leur plus haut niveau depuis sept ans. Par ailleurs, la France ne disposant pas de gaz sur son territoire, elle importe 99% de sa consommation. Raison pour laquelle le pays se trouve particulièrement exposée aux variations des prix du marchés, comme d'ailleurs le reste de l’Europe.

Enfin, le sujet est évidemment hautement explosif dès-lors qu'il vient directement pressurer le porte-monnaie des Français. En l'occurrence, personne n'a oublié au sein du gouvernement que c'est bien la hausse des prix des carburants qui avait été à l'origine de l'une des pires crises du quinquennat : celle des "gilets jaunes".

.
. Crédits : Visactu

Les autres titres de l'actualité

Cette crise énergétique est aujourd'hui planétaire et la deuxième économie mondiale en fait, elle aussi, les frais. Dans toute la Chine, des usines sont à présent forcées de s'arrêter.

Un nouveau protocole sanitaire pour les écoles primaires devrait être expérimenté dans une dizaine de départements, à partir de la semaine prochaine. Objectif : éviter les fermetures entières de classe en isolant seulement les cas positifs.   

Emmanuel Macron est attendu aujourd'hui aux Assises de la santé mentale et de la psychiatrie.  L'invité de la rédaction : Antoine Pelissolo, psychiatre et chef de service au CHU Henri Mondor de Créteil, secrétaire national adjoint du Parti socialiste.  

Écouter
8 min
Antoine Pelissolo : "Les conséquences psychiques d’une période telle que celle qu’on a traversé, ne disparaissent pas en quelques semaines."

Beaucoup de personnes ne consultent pas parce qu’elles n’ont pas de connaissance sur la manière de pouvoir consulter un professionnel de santé mentale, parce qu’il y a toujours eu un tabou, il y a toujours un vécu de honte. En tout cas on a du mal à en parler. C’est ça aussi qui doit être déployer : un changement de regard sur ces troubles pour qu’ils soient pris en charge le plus tôt possible et avec des moyens adéquats. 

Dix jours après le choc de la crise des sous-marins australiens, la France a signé ce matin un accord pour vendre trois frégates à la Grèce. L'occasion pour Paris de vanter l'Europe de la défense.

Le procès du chercheur et militant copte Patrick Zaki, jugé pour "diffusion de fausses informations", s'ouvre aujourd'hui devant un tribunal d'exception au Caire.

Intervenants
  • psychiatre et chef de service au CHU Henri-Mondor de Créteil, professeur de médecine à l’université Paris-Est-Créteil, co-président du collectif inter-hôpitaux.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......