LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un flacon de vaccin contre le nouveau coronavirus COVID-19

Vaccin anti-Covid-19 : quels effets secondaires ?

24 min

Comment éviter une éventuelle troisième vague épidémique ? Faut-il durcir les restrictions, reconfiner certains territoires, accélérer la campagne de vaccination ? Autant de questions qui se pose partout en Europe et notamment en France où un nouveau Conseil de Défense se tenait ce matin à l'Elysée.

Un flacon de vaccin contre le nouveau coronavirus COVID-19
Un flacon de vaccin contre le nouveau coronavirus COVID-19 Crédits : VLADIMIR SIMICEK - AFP

Après avoir administré ce weekend les premières doses d'espoir, la course contre le virus se poursuit en Europe. Partout, l'objectif reste le même : vacciner au plus vite la population avant que des mutations ne viennent perturber cette campagne. Déjà, de nouvelles variantes font craindre une accélération de la propagation du virus, sans parler de l'anxiété qu'elles génèrent, de nature à saper une confiance pourtant indispensable, aujourd'hui, pour inverser la tendance. Et que dire encore de la crainte d'une troisième vague au lendemain des fêtes de fin d'année ?  Toujours est-il que c'est dans ce contexte, notamment, qu'en France, la situation sanitaire toujours inquiétante dans certaines régions a donc motivé, ce matin, la tenue à l'Elysée d'un nouveau conseil de Défense. 

De nouvelles mesures seront-elles décidées ? Voilà plusieurs jours maintenant que certains élus plaident pour un recours à un nouveau confinement territorialisé. Seront-ils entendus ? Et si oui, à quelle échelle pourraient être étendues ces nouvelles restrictions : région, département, ou métropole ? Ce matin encore, l'ex-ministre socialiste Ségolène Royal et actuelle présidente de l'ONG Désir d'avenir pour la planète a appelé le gouvernement à "faire du sur-mesure" pour les régions davantage frappées par l'épidémie.  Pour l'heure, seule certitude, sur les sept derniers jours, 12.000 nouveaux cas quotidiens de contamination ont été détectés dans l'Hexagone. Autant dire qu'on est encore très loin de l'objectif des 5.000 fixé par le gouvernement.  

Depuis dimanche, les premières vaccinations ont débuté. Un démarrage en douceur qui devrait gagner en puissance la semaine prochaine pour atteindre 1,5 million de vaccinés d'ici à fin février. Avec toutefois un obstacle de taille, les craintes liées au vaccin, au premier rang desquelles les effets secondaires, dont certains ont d'ailleurs déjà été observés.

Les autres titres de l'actualité

Les dirigeants du Parti Communiste Français célèbrent, ce matin, un siècle d'existence.  Le PCF, parti révolutionnaire comme il continue de se qualifier, qui croit toujours en son dessein d'abattre le capitalisme honni et assume, par la voix de son secrétaire national, son passé parfois controversé.  

Le plus haut tribunal de Turquie a jugé légale, aujourd'hui, la détention prolongée de l'homme d'affaires et philanthrope Osman Kavala, membre important de la société civile emprisonné depuis plus de trois ans sans avoir été condamné.

En Argentine, près de trois semaines après le feu vert des députés, les sénateurs débattent à leur tour de l’interruption volontaire de grossesse. Un vote est prévu ce soir et il s’annonce, d'ores et déjà, extrêmement serré.  

Avec 50 journalistes tués cette année, dont la majorité dans des pays en paix, et près de 400 autres emprisonnés, 2020 aura de nouveau été marquée par de sévères atteintes au droit à l'information.   

Invitée de la rédaction : Pauline Adès-Mével, rédactrice en chef et porte-parole de Reporters Sans Frontières.

Écouter
6 min
Pauline Adès-Mével : "Les journalistes sont sciemment visés"
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......