LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Des talibans arrivent à l'aéroport de Kaboul, le 31 août 2021, après que les États-Unis ont retiré toutes leurs troupes du pays.

Afghanistan, le jour d'après

25 min

Après que les Américains ont tiré leur révérence cette nuit en Afghanistan, les tirs de célébration des talibans résonnent depuis ce matin à Kaboul.

Des talibans arrivent à l'aéroport de Kaboul, le 31 août 2021, après que les États-Unis ont retiré toutes leurs troupes du pays.
Des talibans arrivent à l'aéroport de Kaboul, le 31 août 2021, après que les États-Unis ont retiré toutes leurs troupes du pays. Crédits : Wakil KOHSAR / AFP - AFP

Débâcle, désarroi, crève-cœur, chaos. A l'heure du bilan, à présent que le tout dernier GI a donc pris place, la nuit dernière, à bord du dernier vol d'évacuation au départ de Kaboul, si les mots se bousculent encore, ce matin, pour tenter de résumer 20 années de guerre en Afghanistan, une image suffit probablement, à elle seule, à en faire la synthèse : les coups de feu victorieux qui ont aussitôt éclaté à Kaboul, célébrant ainsi le retour des talibans ; c'est-à-dire ceux-là même que les américains avaient pourtant passé plus de deux décennies à combattre, après les avoir renversé du pouvoir. Les chiffres ensuite : la plus longue guerre jamais menée par les Etats-Unis aura coûté la vie à quelques 2500 soldats américains et 240 000 Afghans. Ce conflit aura également coûté plus de 2 000 milliards de dollars au Trésor américain. Et puis ces dernières semaines, ce sont pas moins de 120 000 personnes qui, dans la précipitation, ont fui l'Afghanistan pour échapper au régime taliban. Enfin les questions. Elles sont, évidemment, aussi nombreuses que vertigineuses, à commencer par la première d'entre elles : comment dans ce pays dévasté par la guerre, les talibans désormais seuls aux commandes entendent-ils maintenir le fonctionnement des institutions, et assurer une reconstruction aussi pacifique que possible ? 

L'invité de la rédaction : Fabrice Balanche, géographe, maître de conférence à l'Université Lyon 2, auteur de Géopolitique du Moyen-Orient, publié à la Documentation française.

Écouter
7 min
Fabrice Ballanche: "Cette promotion de la démocratie sur des sociétés pas du tout prêtes ne peut aboutir qu'à un rejet, une insurrection généralisée."
Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les autres titres de l'actualité

Quand le lobby digital tente de peser à Bruxelles. C'est ce qui ressort d'une vaste enquête publiée aujourd'hui sur le pouvoir grandissant des géants du numérique auprès des institutions européennes.   

La hausse des prix à la consommation s'est fortement accélérée ce mois-ci en France, à près de 2% sur un an. Faut-il s'inquiéter de cette poussée inflationniste ?  

Le gouvernement a mis fin au "nombre de jours minimal" de télétravail dans les entreprises. Et ce en dépit d'un contexte sanitaire encore incertain.

À deux jours de la rentrée scolaire, la situation risque d’être tout particulièrement compliquée à Marseille, où enseignants et parents d’élèves ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur les conditions d’enseignement et notamment sur le très mauvais état des établissement scolaires.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......